Les conclusions de la Commission Royale sur Geoffrey Jackson

Avatar de l’utilisateur
sammy
Apprenti
Messages : 46
Enregistré le : Lun Sep 14, 2015 8:51 pm

Les conclusions de la Commission Royale sur Geoffrey Jackson

Messagepar sammy » Mar Déc 15, 2015 10:09 pm

Les conclusions de la Commission Royale : le membre du collège central est évasif et n'apporte aucune aide,
Traduction du site de JWSURVEY.ORG
http://jwsurvey.org/child-abuse-2/royal-commission-findings-governing-body-member-geoffrey-jackson-evasive-and-unhelpful
Posté le 10 décembre 2015
Image
La Commission Royale a été loin d'être impressionnée par la déposition de Geoffrey Jackson

Le huitième et dernier jour de l'enquête de Commission Royale, quelque chose de très rare et de significatif a eu lieu.

Le membre du Collège Centrale de la Watchtower Geoffrey Jackson a pris la parole pour répondre publiquement aux questions sur certains des aspects les plus dissimulés et soigneusement cachés de la politique de la Watchtower : la façon dont les Témoins de Jéhovah traitent les accusations internes de mauvais traitements à enfant.

Ce qui n'a pas été facile à obtenir.

Le fait que Jackson fasse remarquer ce jour là qu'il était heureux de témoigner semblent plutôt incongru par rapport à la lutte titanesque menée par les officiels de la watchtower qui l'ont précédé pour éviter qu'il comparaisse, allant jusqu'à essayer en usant de tromperie de minimiser le rôle de Jackons dans l'organisation.

Néanmoins, le huitième jour Geoffrey Jackson a pris comparu via le lien vidéo pour expliquer et défendre les politiques que lui et les autres membres du Collège Centrale font respecter aux Témoins de Jéhovah dans le monde entier

À certains égards, Jackson rend un meilleur spectacle que beaucoup d'anciens.

Il ne se désagrège pas dans un désordre honteux, par exemple, ou donne un compte rendu d'enquête qui sont contredites par la suite par ses propres notes de l'époque

Pourtant son témoignage était toujours désastreux pour la Watchtower, comme la Soumission récente de l'Assistant principal du Conseil le démontre.

Une des choses d'exaspération du témoignage de Jacksons venait du nombre de fois ou il a simplement esquivé les questions qui lui sont posées.Plus la question était incisive ou potentiellement dommageable, et l’esquive était forte.Quelques observateurs ont exprimé leur déception à ce moment là en estimant que Jackson avait utilisé cette tactique avec succès pour tirer un voile sur les yeux de la Commission.Si c'était votre crainte, j'ai toutefois quelques bonnes nouvelles pour vous

Le rapport fait des remarques explicites sur cette tactique, et documente chaque moment ou il a utilisé cette technique.

Voici juste un exemple, pris dans la discussion d'auditions sur la règle des deux témoins..

332 On a demandé à M. Jackson dans quelle mesure l'organisation de Témoin de Jéhovahs a été liée par les Écritures saintes pour maintenir et appliquer la règle des deux témoins, Il n'a pas répondu à la question, disant au lieu de cela à la Commission Royale qu'il a pensé que cela avait déjà été établi dans les auditions, mais, sinon, certainement qui est quelque chose que nous devons donner suite.

En effet, il est devenu clair comme les auditions l'ont continué Jackson, ayant passé sa vie, entouré de gens à qui on interdit de l'interroger sur la douleur d'évitement, il était mal équipé à faire face à une salle remplie de légistes professionnels qualifiés sur lesquels il n'avait aucun pouvoir de levier

Même concernant le débat scriptural, un domaine dans laquelle vous assumeriez Jackson être capable de tenir front, la Commission l'a trouvé terriblement sans réponse

Par exemple, Jackson expose emphatiquement que les femmes ne pouvaient jamais être des ancien(e)s ou prendre un rôle de juge dans le processus juridique de la Watchtower.Il a justifié cette déclaration en déclarant que les femmes n'avaient jamais eu le rôle de juge dans la Bible.
On lui a plusieurs fois la question, et il a confirmé cela à maintes reprises.

La Bible, il a confirmé à l'A.R.C (Commission royale d'Australie), ne mentionne aucun juge féminin.

Il apparaîtrait que les membres de la Commission Royale connaissent mieux leur Bible qu'un membre du Collège Central.
342 Il devrait être noté par la Commission Royale que, dans sa déclaration, M. Jackson s'est référé seulement à ces livres de l'Ancien Testament dans lequel les hommes sont décrits comme des juges et ne s'est pas référé à Juges 4:4-5 qui dit du juge féminin, Deborah.
Spécifiquement, les versets rapportent que Deborah, une prophétesse, la femme de Lappidoth, jugeait Israël à ce moment-là et que les Israélites y montaient pour le jugement.
Puisqu'une femme juge a été apparemment acceptée dans l'Ancien Testament, il n'est pas évident que les femmes ne devraient pas être juges de la culpabilité ou l'innocence chrétienne dans l'organisation de Témoin de Jéhovah.

Image
Geoffrey Jackson pris à contre-pied face à la compétence d' Angus Stewart et des autres qui engagent un débat scriptural avec lui.

Pour un autre exemple sur l'apparente ignorance des Écritures saintes de Jackson, prenons la discussion sur la règle des deux témoins.

Les pierres angulaires des Écritures saintes utilisées par la Watchtower pour justifier cette règle sont le Deutéronome 19:15, où la loi en mosaïque déclare que deux témoins sont exigés pour établir la culpabilité et Matthew 18:16 où Jésus semble réaffirmer cette règle.

Cependant, il est rapidement devenu apparent que le Watchtower semble avoir pris ces Écritures saintes hors contexte.

Il a été indiqué à Jackson que le Deutéronome 22:23-27 semble indiquer spécifiquement une situation où une femme est victime d'une agression sexuelle dans un champ avec elle comme seul témoin, et l'assaillant est néanmoins reconnu coupable sur la base de son seul témoignage.
Ainsi, il a été présenté à Jackson que la règle des deux témoins comme elle est exposée dans le Deutéronome et mentionnée dans le Nouveau Testament permet des exceptions spécifiques dans le cas de délits comme l'agression sexuelle

Comme enregistré dans la soumission :

328 - Il a été soumis à M. Jackson et il l'a accepté, que l'Écriture sainte envisage un cas où il n'y a aucun témoin au viol d'autre que la femme elle-même. Il a été aussi soumis à M. Jackson et il a été d'accord, que ce seul un témoin était suffisant, dans ces circonstances, pour que l'homme soit mis à mort..

On pourrait apercevoir comme si Jackson, pris de court par cette compétence scripturale inattendue de l'ARC, puisse avoir envisagé un changement de la règle.

Cependant, après les auditions, Jackson s'est soumis un bizarre marche arrière via la soumission écrite, où il a déclaré que cette Écriture sainte ne discutait pas de la découverte de la culpabilité de l'homme, mais de la décision de déterminer si la femme était coupable ou non de complicité dans son propre viol.

Sur ce point, le rapport de Conseils Senior est extrêmement révélateur.

330 M. Jackson n'a pas cherché à expliquer la raison à la différence entre sa déposition orale et sa déposition écrite quant au contexte de Deutéronome 22:23-27..

331 Il est soumis qu'il y a peu d'utilité dans la tentative de résoudre le conflit entre les réponses orales de M. Jackson et sa déposition écrite ultérieure sur le sujet de la pertinence du Deutéronome 22:23-27 sur la flexibilité de la règle des deux témoins.

Cependant, cela est clair pour la Commission Royale, qui note, la difficile expérience d'un membre du Collège Central qui arrive à une interprétation de Deutéronome 22:23-27 qui soit sans rapport avec l'application de la règle à deux témoins.

Autant que je peux voir, cet l'avocat parlent ainsi : Il n'y a juste aucun raisonnement avec cet homme

En résumant concernant le témoignage de Jackson sur ce sujet, le conseiller principal statue:

336 Il est soumis que M. Jackson était évasif et sans aide dans l'assistance à la Commission Royale pour comprendre qu'elle est la portée de l'interprétation de la règle des deux témoins et quelles peuvent être les conséquences dans le cas où il y aurait uniquement qu'un témoin direct de l'incident d'abus sexuels sur mineur..

Une pression supplémentaire a été mise sur Jackson quand on lui a demandé s'il était familier du témoignage des survivants d'abus, dont les comptes rendus d'expériences épouvantables aux mains de la watchtower l'ont apparemment obligé à lancer beaucoup de déclarations sur la façon efficace et protectrice de la politique de l'organisation.
Jackson a répondu qu'il avait été occupé par le souci de son père mourant, une tactique qu'il a utilisée sans honte à de multiples occasions pour essayer d'éliminer des questions qu'il n'aimait pas et aussi en disant qu'il n'avait pas eu le temps de lire ou écouter ces témoignages.

Pourtant il a assuré à la commission qu'il s'est soucié profondément de ces survivants et avait la grande empathie pour eux.

Il a reconnu que leurs perspectives dans la politique de la Watchtower étaient inestimables.

Cependant, comme les auditions ont progressé, c'est devenu clair par les propres mots de Jackson qu'il avait écouté chaque élément des témoignages des anciens qui avaient comparu

Il semble plutôt commode que Jackson ait tout suffisamment de temps pour garder la trace de ce que les anciens avaient dit, mais qu'il n'ait pas pris assez de temps pour ce que les victimes avaient rapporté.

Ceci n'a pas passé inaperçu par le Conseil Principal non plus.

450 M. Jackson a en conséquence échoué à vivre selon le principe qu'il a lui-même considéré comme important, à savoir qu'il devrait avoir une bonne compréhension de la perspective d'une victime d'abus et que son empathie exposée contre BCG était creuse..

F65 Le défaut de M. Jackon d'avoir lu ou d'être familier avec les témoignage des témoins de victimes, ou encore de s'être familiarisé avec le témoignage de Témoin de Jéhovah dément son empathie affichée pour les victimes et sa reconnaissance affichée de l'importance de leurs perspectives.

Aussi pour récapituler le Conseil principal conclut que:

Geoffrey Jackson était évasif et d'aucune aide en ce qui concerne les domaines clés qui préoccupent, autour de la prise en main des mauvais traitements à enfant.
Ce qu'il déclare concernant son empathie et sa préoccupation pour les victimes de mauvais traitement d'enfants dans l'organisation des Témoins de Jéhovah contradisent directement par ses actions.
Que les arguments scripturaux qu'il donne en faveur de la version de la Watchtower sur la règle des deux témoins et que seuls les hommes peuvent être anciens se réfèrent à des versets pris hors contexte et en ignorant d'autres.
(La question est de savoir si vraiment ceci était le résultat d'une tromperie de Jackson ou de son bas niveau scolaire n'est pas abordé dans le rapport.).


Le rapport entre en réalité dans beaucoup plus de détails quant aux défaillances de Jacksons, particulièrement dans la discussion sur la mise à l'écart ou l'évitement(l’ostracisme) suite à l'excommunication, mais nous n'avons pas assez d'espace pour le couvrir ici.

Cependant, je demanderais à n'importe quel Témoin de Jéhovah qui visite cette page, parce que vous avez des doutes, ou parce que vous recherchez la vérité des rumeurs dont vous avez entendu parler comment la Watchtower gère les mauvais traitements à enfant, passer en revue les vidéos de témoignage de Jackson sur YouTube et les transcriptions sur le Site Web de la Commission Royale Australienne

Aussi demandez vous

Est-ce que Jackson répond sur les questions d'évitement, sur le rôle du Collège Central comme étant le seul canal approuvé de Dieu et sur beaucoup d'autres aspects de la doctrine se heurtent à ce que vous recevez dans les nouvelles de publications de la Watchtower et entendez dans les discours?

Est-ce que les affirmations de Jackson sur les sujets abordés qui ne seraient pas dans son domaine d'activité et qu'il n'aurait aucune connaissance de ces sujets, se heurtent à ce que vous comprenez du rôle du Collège Central?

Vous a-t-il frappé comme le témoignage d'un homme humble, gentil et bien informé à qui Dieu affectueux confierait la sécurité de ses petits et qui cherchait leur bien-être comme une priorité absolue ?.

Ou plutôt avez-vous vu un homme qui a semblé avoir d'autres priorités en donnant son témoignage?
deux sites à conseiller :
https://www.watchtowerlies.com/
http://www.ex-temoinsdejehovah.org/
Il nous est conseillé de nous alléger, évitons donc toutes les chaînes qui pourraient nous lier à une organisation parasite, et profitons de la liberté chrétienne.
Réveillé
Apprenti
Messages : 9
Enregistré le : Lun Sep 28, 2015 9:03 am

Re: Les conclusions de la Commission Royale sur Geoffrey Jackson

Messagepar Réveillé » Mer Déc 16, 2015 12:55 pm

Merci encore de ces nouvelles.
C'est sûr que pour des gens qui ne tolèrent pas la contradiction, il n'est pas aisé de se trouver en telle situation - filmé de surcroit - face à des gens qui connaissent les écritures.
Réveillé
Apprenti
Messages : 9
Enregistré le : Lun Sep 28, 2015 9:03 am

Re: Les conclusions de la Commission Royale sur Geoffrey Jackson

Messagepar Réveillé » Jeu Jan 14, 2016 10:16 am

Je me suis fais la traduction Google des auditions, soumissions, conclusions... Je vais me lire tout ça à tête reposée.
Il y en a tellement, que c'est un travail de titan à faire. Je n'ai pas tout traduit, comme les lettres confidentielles de la WT, juste qq unes.

Retourner vers « Pédophilie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité