Les transfusions ne seraient plus un motif d'excommunication

Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Les transfusions ne seraient plus un motif d'excommunication

Messagepar Conspirator » Mer Juin 27, 2012 2:54 pm

Suivant les infos d'un type de ajwrb.org, cela ferai quelques temps que le département au service ne cache plus aux TJ qui le sollicitent sur la question du sang, que cela n'est plus une offense passible d'excommunication:

"Taking blood is no longer a disfellowshipping offence."


http://ajwrb.org/currentwtpolicy/callingSociety.htm

Cela daterait de Février de cette année...
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Les transfusions ne seraient plus un motif d'excommunica

Messagepar Ivan K » Mer Juin 27, 2012 5:48 pm

Je ne sais pas si c'est vrai ou pas, pour l'instant c'est un peu difficile à savoir, mais si c’est vrai, alors il faut que ces salopards aient le courage de l'écrire noir sur blanc et de dire précisément POURQUOI (c'est-à-dire qu'ils aient le courage de dire clairement que cela n'est pas interdit... et donc que c'est autorisé!).

Ce pourrait être une bonne nouvelle si ça ne se faisait pas sur le petit tas de cadavres que leur règlement à la con aura tués depuis des décennies!
yalbmert99
Maitre
Messages : 491
Enregistré le : Mar Déc 08, 2009 4:17 pm
Contact :

Re: Les transfusions ne seraient plus un motif d'excommunica

Messagepar yalbmert99 » Mer Juin 27, 2012 5:59 pm

C'est une vieille nouvelle. En fait depuis plusieurs années la watchtower n'exlue plus les tjs qui acceptent une transfusion mais elle les retire volontairement de force. La congrégation annonce qu'ils se sont retirés volontairement même si ce n'est pas la volonté de ces tjs.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Les transfusions ne seraient plus un motif d'excommunica

Messagepar Ivan K » Mer Juin 27, 2012 6:18 pm

Oui, c'est exactement ce que j'étais en train de me dire en y réfléchissant! En effet, il est infiniment plus probable que la Watch ait juste ressorti le mensonge éhonté élaboré pour entuber à sec l'état Bulgare...
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les transfusions ne seraient plus un motif d'excommunica

Messagepar Conspirator » Jeu Juin 28, 2012 1:17 pm

Oui, on pense à l'affaire bulgare, sauf que là, le contexte c'est l'appel d'un TJ qui aurait besoin de sang, le type du département au service lui dit que ce n'est pas "un motif d'excommunication" et se garde bien de lui dire apparemment que l'on risque de le dissocier, ou un truc entourloupé dans ce sens. Bref quand tu fais pencher la balance d'un côté, en conseillant un TJ qui doit recevoir du sang, cela fait quand même bizarre, bref je ne vois pas une sorte d'éternel recommencement, mais si cela précise, une autre petite étape... en raison du contexte, il ne s'agit pas de mentir à l'Etat bulgare pour se faire bien voir en Europe, il s'agit d'un fidèle, prêt à être transfuser, qui théoriquement peut bien se faire dissocier, s'il se fait transfuser...
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Les transfusions ne seraient plus un motif d'excommunica

Messagepar Ivan K » Ven Juin 29, 2012 11:56 am

Peut-être, sauf si le Béthel a pris l'habitude de fournir aux coups de fil "non-authentifiés" les mêmes mensonges qu'au reste du monde.

(Lorsque j'ai envoyé mon premier courrier au Béthel --le fameux "passage obligé"...--, les gens de Louviers ont d'abord pris contact avec les anciens de ma congrégation pour savoir quel genre de proclamateur j'étais, un "qui-marche-droit" ou un "gars à problèmes", un adepte discret ou un contestataire, et je n'ai reçu une réponse que lorsqu'ils ont eu l'assurance que je ne m'étais jamais fait remarquer jusque là...)
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les transfusions ne seraient plus un motif d'excommunica

Messagepar Conspirator » Ven Juin 29, 2012 12:36 pm

Peut-être, chacun son ressenti, mais pour moi le "no longer" sous-entend que le type au bout du fil reconnait que cela a bien été un jour une cause d'excommunication mais que cela ne l'est plus, alors que pour la Bulgarie, l'image était claire, cela ne l'avait jamais été, car ils usaient de la stratégie de guerre théocratique...

Il faut noter aussi qu'au début de son texte, le type de AJWRb explique qu'il a suivi des TJ qui avaient besoin de sang, qui en ont pris et les anciens savaient qu'ils étaient dans une situation médicale instable, mais jamais les anciens ne sont venus les questionner sur le sang, ni donc les exclure... bref il y a semble-t-il, une réelle possibilité d'échapper aussi à une dissociation !!!
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Les transfusions ne seraient plus un motif d'excommunica

Messagepar Ivan K » Ven Juin 29, 2012 4:44 pm

Ah oui, tu as raison, le "no longer" pourrait être bien plus révélateur qu'il n'en a l'air à la première lecture... C'est fort possible!

(Pour le reste, c'est une parenthèse, mais il était déjà possible d'accepter une transfusion de sang et de ne pas être exclu, il suffisait juste de se "repentir" (grosso modo, juste dire: "Oui, j'aurais pas dû, Dieu n'est pas content, Allez! escusez-moi, je l'f'rai pu, pouce!"). Tout dépendait alors du type d'ancien que tu avais devant toi, si tu avais affaire à des mecs juste un peu humains, ça passait comme une lettre à la poste, tout au plus tu n'étais plus "ancien", "serviteur" ou "pionnier" pendant 6 mois/1 an, histoire de marquer le coup; si tu avais affaire à des petits fonctionnaires besogneux de la Watchtower qui se masturbent avec le peu de pouvoir que leur laisse la structure (comme en en a tous connus), là c'était plus coton, avec entrevues inquisitoriales à la clé, pour jauger de la sincérité du repentir, et des humiliations qui pouvaient effectivement assez vite aller jusqu'à l'exclusion... J'ai eu l'occasion d'observer, à quelques années de distance, chacun de ces deux cas autour de moi! )
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les transfusions ne seraient plus un motif d'excommunica

Messagepar Conspirator » Lun Juil 02, 2012 8:19 am

Oui, reste que cette "hypocrisie" du repentir une fois que tout est terminé, n'est pas possible dans des traitements où régulièrement on va te donner des transfusions sur une longue période de temps, genre leucémie, comme l'affaire de la jeune fille canadienne, on est pas étonné que les scandales apparaissent dans ce genre de situation ou comme l'affaire des bébés prématurés: Une procédure médicale longue qui ne laisse pas la place au hasard et à la surprise.
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.

Retourner vers « Sang »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité