Une façon pudique de dire qu'il a renié sa foi ??

Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Une façon pudique de dire qu'il a renié sa foi ??

Messagepar Conspirator » Dim Sep 21, 2014 5:18 pm

https://fr.wikipedia.org/w/index.php?ti ... =107625166

Dernier ajout de DroitTJ sur Léopold Engleitner, le plus vieux survivants des camps de concentration:

"Dans le camp de Niederhagen, Leopold Engleitner refuse de signer la « déclaration d’abjuration », bien qu’on lui promette de le libérer en échange. Bien décidé que rien ne l’empêcherait de suivre les principes divins, et que personne ne pourrait le forcer à servir dans l’armée, même les sévices brutaux dont il est victime dans les camps ne peuvent briser sa volonté.

En juillet 1943, il est libéré du camp de concentration de Ravensbrück à condition de s’engager à travailler dans l’agriculture pour le reste de sa vie."

Y a un truc qui m'échappe dans les dizaines de bouquins que j'ai lu sur les TJ en camp, aucun n'évoque la libération de TJ des camps (surtout en 1943) sans signer la lettre de reniement de sa foi, or il est dit exactement le contraire ici dans ce qu'écrit Droit_TJ... Engleitner refuse d'abjurer, sous les coups les plus brutaux et paf en Juillet 1943 il est libéré. Les TJ qu'on baladait dans les camps jusqu'à leur mort par épuisement, étaient considérés comme irrécupérables, non seulement il fallait qu'ils signent la lettre de reniement, MAIS Même après çà, on les gardait parfois des mois avant de les libérer, et voilà un TJ qui défient toutes les règles dures de la gestapo. La gestapo s'est fait berner dans la fin des années 30, plus dans les années 40 (des TJ signaient la lettre de reniement et recommençaient leur porte en porte de plus belle), et là ils ont été super sympa...

Il ne s'agit pas de juger Engleitner, (j'aurai bien été incapable d'avoir son courage et sa foi, enfin j'en sais rien, dans le contexte TJ ont fait des miracles puisque toute notre vision paranoïaque du monde se confirme dans l'horreur), mais au moins faut-il un devoir de vérité, rien que par exemple envers les autres TJ des camps qui n'auraient pas reniés, n'ont pas été libérés des camps, et en sont morts... rien que par rapport à eux, présenter Engleitner comme un héro soutenu par Dieu (en oubliant l'humain, sans doute un reniement lui a-t-il valu la vie sauve, c'est le plus probable ???) est un peu insultant (bon eux aussi sont morts depuis longtemps, je ne suis pas garant de leur mémoire), reste que si on met de côté l'honneur des autres TJ passés par les camps, l'histoire ne se nourrit pas d'images d’Épinal, Engleitner n'est pas seulement le plus vieux survivant des camps TJ et non-TJ, il serait le SEUL TJ des camps que je connaisse qui ait été libéré SANS AVOIR A RENIE PUBLIQUEMENT SA FOI, et ce surtout au moment où la Gestapo ne se faisait plus avoir par un quelconque faux-reniement des TJ, elle demandait des preuves, sur le temps, et ce d'une façon très sévère....

Ce n'est pas porter atteinte à sa réputation et son courage, que de dire la vérité, il semblerai bien qu'il est renié sa foi en Juillet 1943, après 4 années de luttes ininterrompues dans les camps; qui peux lui en vouloir ???
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
yalbmert99
Maitre
Messages : 493
Enregistré le : Mar Déc 08, 2009 4:17 pm
Contact :

Re: Une façon pudique de dire qu'il a renié sa foi ??

Messagepar yalbmert99 » Lun Sep 22, 2014 5:04 pm

Intéressantes remarques.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Une façon pudique de dire qu'il a renié sa foi ??

Messagepar Conspirator » Mar Sep 23, 2014 1:24 pm

Bon rendons les choses de César à César, ce n'est pas "droittj" qui a pompé ces lignes mais une adresse IP il y a quelques années, qui venaient en fait directement du site promotionnel des dvd et livres de Léopold Engleitner... un Copyvio en langage mediawiki, une violation de copyright... pas étonnant donc que c'était très promotionnel, donc :D :D
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Une façon pudique de dire qu'il a renié sa foi ??

Messagepar Conspirator » Dim Sep 28, 2014 4:59 pm

http://wol.jw.org/fr/wol/d/r1/lp-e/2005325

La librairie en ligne TJ rapporte les propos d'une TG, il aurait été libéré pour raison de santé, par un médecin d'un camp de concentration qui l'aurait pris en pitié, franchement c'est assez surréaliste quand on sait qu'au contraire personne ne voulait passer devant les médecins, car ils envoyaient les mal-portants aux fours crématoires (dans les camps où il y avait des fours) ou les éliminaient.
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Avatar de l’utilisateur
jean
Maitre
Messages : 113
Enregistré le : Dim Mai 30, 2010 2:18 pm

Re: Une façon pudique de dire qu'il a renié sa foi ??

Messagepar jean » Lun Sep 29, 2014 1:19 pm

"La torture par l'espérance"

Bon, je voudrais point te contredire Conspirator, mais si on reprend l'article "rédigé" sur le personnage, il faut en déduire quelques infos qui pourraient nous permettre de comprendre pourquoi cette libération "exceptionnelle" :
- Il est autrichien.
- Il a maille à partir avec la police depuis nombre d'années.
- Il est la tête de turc d'un gradé.
- Il cache son état de santé sous son apparence chétive qu'il traîne depuis son enfance.

Alors, je présume que vu sa nationalité, les services du camp lui ont proposé ce deal, espérant déjà saper le moral des autres TJ détenus, mais aussi, de faire croire à Léopold
Engleitner à une grande mansuétude de leur part (ou de Dieu *) afin que de retour dans son village, il soit enrôle dans l'armée.
"À la mi-août 1943, on m’a ordonné de me présenter devant un médecin militaire pour un examen médical. Après m’avoir déclaré inapte au service à cause de mon dos, il est revenu sur sa décision, une semaine plus tard, pour écrire : “ Apte pour servir au front. ” "( w05 1/5 p. 27)

Bon, je ne refais pas l'histoire, mais je donnais un autre point de vue sur la question. :wasntme:

A+

(*) En effet, dans l'annuaire yb89 sur l'Autriche aux page 112-113 (4 avril 1939) :
"Frère Engleitner s’était soigneusement préparé pour donner le discours à ce petit groupe, mais n’avait gardé aucune note écrite sur lui. Il avait à peine commencé de parler que des coups violents résonnèrent à la fenêtre. Le maître de maison ouvrit la porte et cinq hommes firent irruption dans la pièce où se trouvaient les frères. Deux des intrus étaient membres de la sinistre Gestapo, les trois autres étaient des SS (une section de combat du parti nazi). On leur ordonna de mettre les mains en l’air et de ne pas bouger pendant qu’on les fouillait. Les cinq hommes mirent l’appartement sens dessus dessous, furieux de ne trouver aucune publication de la Watch Tower.
Ils proposèrent aux frères de se déclarer membres d’une secte religieuse qui se soumettaient volontairement aux ordres du Führer (Adolph Hitler) et qui désiraient n’avoir aucune relation avec les Témoins de Jéhovah. Bien sûr, aucun des frères n’accepta, et ils furent arrêtés. Le seul qui put retourner chez lui fut frère Engleitner que l’on arrêta plus tard.
"

Retourner vers « Général »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité