Le photo-drame de la création, un vulgaire plagiat ???

Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Le photo-drame de la création, un vulgaire plagiat ???

Messagepar Conspirator » Sam Nov 16, 2013 2:57 pm

Une bombe de l'auto-glorification jéhoviste semble tomber:

http://www.jehovahs-witness.net/watchto ... od5PeI_VHw
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Liberty
Maitre
Messages : 417
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:20 pm

Re: Le photo-drame de la création, un vulgaire plagiat ???

Messagepar Liberty » Sam Nov 16, 2013 10:18 pm

Rajouté sur tj-encyclo !
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Le photo-drame de la création, un vulgaire plagiat ???

Messagepar Conspirator » Sam Nov 16, 2013 11:37 pm

Ok, bon disons qu'en faisant des petites recherches rapides, je ne pense pas que ce soit le film français qui soit passé à New-York en 1903, et l'auteur du texte ne précise pas pourquoi il choisit le film français, et tout porte à croire qu'un film américain portant le même nom et produit aux USA était celui en question dont la TG fait référence (celui de la compagnie Lubin)

Ce soir je viens de trouver sur google book, un livre qui explique que la synchronisation des phonographes avec de l'image date de 1896 par un certains Lyman Howe en 1896, et que lui et d'autres sillonnaient les USA avec ce genre d'attractions, et même ce type de cinéma parlant était très lié aux vaudevilles...

Bref, ce n'était ABSOLUMENT pas une première et c'était plus de 16 ans avant la Watchtower....

En visionnant le film français fourni par le posteur, je ne vois pas le plagiat entre celui-ci et le photo-drame, mais je n'ai pas tout vu, reste que le film américain( enfin les 31 petits films) étaient bien saucissonnés au milieu d'une centaine de "slide" colorés et que peut-être c'est bien de ce film que sort pas mal des trucs du Photo-Drame, à voir...

La personne donc a mis le doigt sur une idée reçue véhiculée par les TJ (celle de l'innovation) alors qu'il semble que ce genre de spectacles de films avec du son et des projections, était courant, mais il reste franchement à débroussailler le faux du vrai, dans ces affirmations...

Pour une critique et un résumé du livre de Rick Altman (Silent from Sound) qui retrace l'histoire de l'avènement du cinéma sonore aux USA, voir par exemple en français:

http://1895.revues.org/pdf/480
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Liberty
Maitre
Messages : 417
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:20 pm

Re: Le photo-drame de la création, un vulgaire plagiat ???

Messagepar Liberty » Dim Nov 17, 2013 10:58 am

Je pense que ce que voulait dire le contributeur sur le forum américain, c'est que le Photo-Drame s'est simplement inspiré de films déjà existants pour ce qui est de leur technologie, par exemple celui-ci qu'il cite, mais sans qu'il y ait plagiat puisque les deux films sont assez différents. Moi aussi en regardant le film de 1903, je n'ai pas vu de plagiat, du moins rien d'évident...

Retourner vers « Général »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité