Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar Conspirator » Lun Sep 10, 2012 9:33 pm

http://christianpaturel.com/bizarre-vou ... t-bizarre/

Parce que plus personne ne faisait de commentaires, il les supprime. Parce que Internet est Internet (c'est à dire une toile d'araignée), il supprime des liens pour n'en laisser que deux, car les autres, après plein de clics faisaient arriver sur des sites d'opposants, et chez Paturel comme chez d'autres, le contradictoire, cela ne l'intéresse pas.

Bref abandon du Web 2.0 (commentaires) et carrément repli sur soi (plus de liens). Une fois qu'on a tout gagné, on fait tombé le masque. J'ai toujours aimé Paturel, car il est franc du collier, contrairement aux autres tartuffes. Je garde en souvenir ses propos publics au cas il penserait croire que la toile est un lieu privé:

"C’est dommage car au sein de cet « univers impitoyable » qu’est internet, nous veillons à ce que ce site respecte une certaine éthique et ne soit pas envahi par des interventions liberticides, intolérantes, grossières ou apostâtes. Cette veille permanente prend du temps et exige beaucoup de vigilance. A ce titre, je remercie mon ami Thierry pour son excellent travail depuis plusieurs années. Travail discret, efficace qui l’a conduit à réaliser un « nettoyage » important des « liens » vers d’autres sites. Internet est une véritable toile et, de lien en lien, on finissait par aboutir sur des sites « ennemis » ou paraît-il je ne suis guère apprécié… et j’en suis fort aise.

Lorsque un élément quelconque devient inutile ou n’est plus utilisé, il est conseillé de s’en débarrasser, une façon selon la formule consacrée de « simplifier sa vie ». Le présent blog suit ce conseil avisé et supprime la possibilité de laisser un message. Les personnes souhaitant à l’avenir communiquer peuvent toujours passer par le mail de caplc3arobaseyahoo.fr."

J'ai souligné en gras ce grand morceau d'ironie, dès que quelque chose nous dérange il est "liberticide et intolérant et grossier", non vous ne revez pas, ce n'est pas un antisecte qui parlerait d'une quelconque secte, non mais bien un hérault de la liberté d'expression qui ferme son blog à tout commentaires, et qui a tellement la frousse du contradictoire, qu'il en arrive à supprimer des liens amis, parce qu'en cliquant longtemps on arriverait à tomber sur des "sites 'ennemis'" :D :D

Quand aux sites virés car donnant sur des sites ennemis, je vous laisse consulter la mémoire du web, archive.org concernant le site de monsieur Paturel: http://web.archive.org/web/201102030131 ... turel.com/

Il s'agit de deux sites du Cicns (donc "prosecte") celui de l'omnium des libertés ("prosecte"), un site de TJ (la vérité libère), autant dire que monsieur Paturel semble être encore moins ouvert que d'autres TJ ou d'autres "prosectes" dont ils trouvent les sites si dangereux qu'il les supprime, Dericquebourg a raison de ne pas arrêter de le citer, c'est une référence... en droit des TJ. En ce qui concerne la liberté d'expression et l'ouverture sur le monde et de l'appréhension du contradictoire, c'est un bon exemple de la petite théorie de Dericquebourg sur la désectarisation des TJ aussi... :D
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Liberty
Maitre
Messages : 417
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:20 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar Liberty » Lun Sep 10, 2012 10:24 pm

tjrecherches a écrit :J'ai toujours aimé Paturel, car il est franc du collier


Moi c'est l'inverse, je ne l'apprécie guère car il n'est pas du tout fin dans ses articles ou ses livres, et à mon sens il donne une mauvaise image des TJ... J'ai trouvé son livre La dernière croisade vraiment mauvais, tant dans le fond que dans la forme, contrairement à celui de Davy sur la reconnaissance et les discriminations des TJ en France qui, bien qu'apologiste, a quand même le mérite d'être de qualité.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar Conspirator » Mar Sep 11, 2012 3:29 pm

Arrff, je n'aime pas tant que çà son travail, mais plutôt le personnage (par exemple en ce qui concerne son travail, son dernier livre avait des passages entiers pompés sur ses livres précédents, ce qui n'est pas vraiment sympa pour celui qui achète tous ses bouquins comme cela a été mon cas).

En tant que personne, Paturel ne se noit pas dans une hypocrisie débordante, même si le système auquel il adhère l'oblige bien sûr à avaler régulièrement des couleuvres, couleuvres qu'il dénonce et ne supporte pas de la part de ses "ennemis". Voilà en quoi je l'aime bien, s'il a quelque chose à dire, il le dit, même parfois dans son camp.

En ce qui concerne Davy, il m'a convaincu à l'époque que le redressement sur les dons manuels était une erreur quand il a contredit ma page sur le sujet, (je l'ai dit assez souvent d'ailleurs) par contre il m'a convaincu aussi d'être un personnage peu intéressant au niveau humain quand il a tenté d'utiliser tous les subterfuges pour dédouaner son mouvement sur les affaires de pédophilie, tant sur WP que sur les newsgroups.
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
manneken26
Apprenti
Messages : 36
Enregistré le : Jeu Sep 04, 2014 2:04 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar manneken26 » Sam Sep 13, 2014 7:05 pm

Tout à fait d'accord avec Conspirator. Christian Paturel est quelqu'un d'entier et de franc, même si son humour est parfois un peu lourd...

Je l'ai bien connu dans une autre vie professionnelle, alors qu'il était avocat et moi dans une autre profession du droit.

Il n'hésitait pas à se friter sévèrement avec le béthel sur la question du service civil, lui qui défendait de nombreux jeunes confrontés au problème à l'époque.

Je l'ai toujours trouvé un peu en décalage avec le "politiquement correct" TJ et c'est sûrement pour ça (entre autre) que je l'appréciais !

Je l'ai perdu de vu depuis, retrouvé sur la web, sans comprendre comment il arrive à faire le grand écart entre ce que je connais de lui et de son caractère et tout ce qu'il est bien obligé d'avaler ! C'est un mystère insondable pour moi, d'autant que je le vois mal avoir des problèmes de dissonance cognitive !

Je suppose qu'il a un statut un peu à part chez les TJ. Peut être n'ose t'on pas trop y toucher ?
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar Conspirator » Dim Sep 14, 2014 7:53 pm

On appelle çà un "idiot utile", dès qu'on veut faire ouvert, on le sort de sa poche, ainsi le sociologue Régis Dericquebourg s'est un peu trop basé sur la vie de Patu, pour croire que les Témoins de Jéhovah avaient évolués (et Patu a bien joué son rôle volontairement de mélange des genres), par exemple, je me suis demandé où avait trouvé Deriquebourg des TJ qui étaient "pompiers volontaires", jusqu'à ce que je me rende compte par un texte de Paturel lui-même qu'il s'agissait de ses fils...


Bref on a beau l'aimer quelque part, il fait vraiment un boulot d’enfumage auprès des gens qu'il côtoie (sociologue, juriste et parfois médié) comme le pire des hypocrites, car aucun TJ de base ne lui ressemble...
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
manneken26
Apprenti
Messages : 36
Enregistré le : Jeu Sep 04, 2014 2:04 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar manneken26 » Lun Sep 15, 2014 10:17 am

Christian utile à la WT ? Sûrement ! Quant au qualificatif idiot, sauf si tu n'y mets pas le sens commun, là je ne te suis pas, je l'ai suffisamment cotoyé, professionnellement et amicalement, pour t'assurer qu'il n'en est rien ! C'est bien pour cette raison que çà reste un mystère pour moi.

En ce qui concerne les pompiers, je connaissais une jeune femme TJ qui était pompier volontaire dans la région Lyonnaise (peut être une autre idiote utile ?).
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar Ivan K » Lun Sep 15, 2014 4:14 pm

Hello,

Ce n'est que mon avis,et je ne suis pas linguiste ni même n'ai pris le temps de chercher dans un bon dico, mais telle que je l'entends, l'expression "idiot utile" ne désigne pas tant une personne stupide qu'une personne défendant aveuglément une cause qui va à peu près à contre courant de ses intérêts.
C.Parturel prend fait et cause pour l'organisation, très systématiquement, sans recul, sans jamais exprimer (en tout cas publiquement) la MOINDRE critique envers "l'organisation", sur le moindre sujet, quelle que soit sa politique. Or ce bonhomme s'affirme en même temps défenseur acharné de la liberté de culte et d'expression. Sur ce sujet précis, il y aurait bien des choses, très concrète, à reprocher à l'organisation jéhoviste, ce qu'il ne fait évidemment JAMAIS, ni de près ni de loin. C'est typiquement le cas où l'on emploie l'expression "idiot utile" : il est bien possible que Paturel pense réellement servir la cause noble de "la liberté de culte", mais concrètement il le fait au service (aveugle) d'une organisation qui fait tout ce qu'elle peut pour brider le plus possible celle de ses adeptes. Il sert à cette organisation d'idiot utile, sans que soient directement mises en cause ses facultés intellectuelles en elles-mêmes. Tout au plus cette expression lui reproche-t-elle une certaine naïveté, et, selon qu'on pense cette "naïveté" plus ou moins consciente ou volontaire, ça peut remettre en cause son honnêteté intellectuelle.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar Conspirator » Lun Sep 15, 2014 8:49 pm

Je suis sur la même longueur d'onde que le commentaire de Yvan. Là où effectivement je dévie de la définition classique de "l'idot utile" dans ce cas (qui ne veut pas dire donc que la personne est une idiote, et dans le cas de Paturel, on sait qu'il est plutôt intelligent), c'est que je pense que Patu fait tellement le grand écart qu'il finit souvent par en être conscient, mais que peut-être il nettoie bien vite ce malaise, en se lançant dans une nouvelle croisade pour la liberté de son mouvement et en se rassurant peut-être, qu'à force de plaider la liberté de conscience pour les TJ, et l'obtenir, ceci en retour, seront cohérents, et sortant de leur citadelle assiégée seront à leur tour plus ouverts, c'est ce que nous vends aussi son copain Dericquebourg...

Or tout comme ceux qui édictent des codes de bonnes conduites aux patrons du Cac40, en pensant que cela les changera, Patu et Dericquebourg se fourvoient: les avancées des dirigeants TJ sont bien petites en rapport avec la liberté et la tolérance dont ils profitent dans nos pays, alors que les TJ ont des comportements pas seulement minoritaires, mais régulièrement anti-social. Bien sûr on peut se concentrer sur l'intolérance du grand nombre envers ce qui est minoritaire, il n'empêche que se forger une réputation d'intolérance envers les autres religions, de laisser mourir ses enfants (même si on a changé quelque peu son fusil d'épaule), d'être intraitables avec ceux qui sont partis de nos rangs, de parler tout le temps de destruction et de ruine, et bien quelque part, cela ne relève pas seulement de la logique du mainstream contre le minoritaire, et de plus le lois de nos pays démocratiques les ont toujours protéger, en dehors du moment où la démocratie suspend son vol (en période de guerre et/ou de dictature).

Il y a une perversité à se réclamer de la démocratie et de la tolérance, et une fois qu'on a fermé la porte des Salles du Royaume, prêcher la destruction et l'horreur pour tous ceux qui ne veulent pas être TJ et déclarer la démocratie comme complètement opposée au fonctionnement voulu par Dieu. Ce grand écart du mouvement, Patu le fait, et je pense que régulièrement au moins pour ce dernier il doit s'en rendre compte.
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
manneken26
Apprenti
Messages : 36
Enregistré le : Jeu Sep 04, 2014 2:04 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar manneken26 » Mar Sep 16, 2014 1:51 pm

En somme, si je vous suis bien, Christian serait écartelé entre sa "naïveté volontaire", pour reprendre l'expression de Yvan K, bref, entre son "hypocrisie à son insu de son plein gré", et son déni de réalité, conséquence de sa fidélité sans faille au mouvement.

Il voudrait continuer à "être" TJ sans tomber dans le "néant" de l'excommunication. Sartre, au secours ! (Je suis sûr qu'il l'a lu !).

Bon, ceci dit, n'étant pas psy, je n'irai pas plus loin que vos tentatives d'explication, comme celle de Conspirator : "Patu fait tellement le grand écart qu'il finit souvent par en être conscient, mais que peut-être il nettoie bien vite ce malaise, en se lançant dans une nouvelle croisade pour la liberté de son mouvement et en se rassurant peut-être, qu'à force de plaider la liberté de conscience pour les TJ, et l'obtenir, ceci en retour, seront cohérents".

Je suis assez tenté d'être d'accord avec cela, d'autant que Conspirator applique à Paturel ce qu'il semble avoir pratiqué lui aussi en d'autres temps : La "Karchérisation" périodique de l'esprit pour éviter de devenir cinglé, avant de sauter le pas, ce que lui, Paturel, n'a manifestement pas envie de faire.

Peut être mène t-il sa stratégie de guerre théocratique à lui, je lui laisse le bénéfice du doute, sans être sûrement très objectif, au nom de souvenirs et de moments passés ensemble très amicaux.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar Ivan K » Mar Sep 16, 2014 5:43 pm

Juste en passant, lorsque je parlais de "naïveté plus ou moins volontaire" je faisais surtout une remarque sur l'expression "idiot utile" et ce qu'elle pouvait selon moi éventuellement sous-entendre, et pas sur le "cas Paturel" précisément. Je ne le connais qu'à travers une poignée de chroniques que j'ai lues de lui, je ne suis pas son blog de près, je n'ai jamais eu l'occasion de discuter avec lui, je n'ai donc pas d'avis à émettre sur ses ressorts psychologiques ou sur la profondeur exacte de son honnêteté intellectuelle. (Du reste, dans un débat d'idées, ce genre de considérations n'a pas sa place ; les arguments sont bons ou mauvais, pertinents ou fallacieux, ou, pour être un peu moins binaire, plus ou moins défendables, mais on n'a pas à s'intéresser aux motivations psychologiques --toujours supposées du reste-- des débateurs.)
Reste que d'une manière générale, j'ai effectivement tendance à penser qu' on n'est jamais complètement naïf face a nos propres dissonances cognitives, surtout quand on est un type intelligent. Un peu comme ces cocu(e)s qui préfèrent "ne pas savoir" savent malgré eux qu'il y a qq chose à savoir, le discours des TdJ sur les apostats me semble tt à fait révélateur de cet état de choses : pourquoi pêchent-ils qu'ils ne faut surtout pas PRENDRE CONNAISSANCE des arguments "apostats" ? Ils le disent assez clairement : parce que ça pourrait les convaincre ! Sans doute cette naïveté n'est-elle jamais complètement consciente... Mais j'ai du mal à croire a contrario qu'elle est complètement inconsciente. On est dans une de ces nombreuses "zones grises" de l'esprit humain, que chacun d'entre nous gère comme il le peut...
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar Conspirator » Mar Sep 16, 2014 9:10 pm

Ivan K a écrit :On est dans une de ces nombreuses "zones grises" de l'esprit humain, que chacun d'entre nous gère comme il le peut...


Pas mieux.
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Christian Paturel abandonne le Web 2.0

Messagepar Conspirator » Mar Sep 16, 2014 9:16 pm

manneken26 a écrit :
Je suis assez tenté d'être d'accord avec cela, d'autant que Conspirator applique à Paturel ce qu'il semble avoir pratiqué lui aussi en d'autres temps : La "Karchérisation" périodique de l'esprit pour éviter de devenir cinglé, avant de sauter le pas, ce que lui, Paturel, n'a manifestement pas envie de faire.
.

C'est clair, c'est le processus face au contradictoire, on peut faire une liste
1/Se concentrer sur des détails de l'argumentation adverse pour en oublier le fil conducteur principal
2/ ou se concentrer sur l'humeur de la personne qui vous écrit ou parle plutôt que le contenu de ses propos
3/ se rappeler qu'il faut "être positif", que ce sont "des discours vides" qui font perdre du temps
4/ se dire qu'au moins "nous on a un espoir"

Comme le dit Yvan, c'est nos zones d'ombres, elles n'ont pas disparues quand on a quitté les TJ (les discours de repentis sur le mode ténèbres/lumière me cassent profondément les c...., on était humain quand on était TJ on le restera après), reste qu'on avait LE devoir de nettoyer sa tête du poison diabolique du monde et des apostats, et comme le dit encore bien Yvan, il y avait quelque chose qui allait au-delà du comportement humain basique en ce domaine, le devoir et la croyance de faire le bien, quand on bloquait son esprit sur les contradictions jéhovistes...
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.

Retourner vers « Général »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité