Au sujet de Philippe Barbey

Le gaffeur distancié
Apprenti
Messages : 87
Enregistré le : Jeu Juin 10, 2010 11:09 pm

Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Le gaffeur distancié » Dim Avr 01, 2012 4:23 pm

Je souhaitais savoir ce que vous pensiez de ses travaux.

D'après les quelques articles que j'ai lus de sa part, il me semble très favorable aux TJ et sous couvert de neutralité axiologique fait quasiment la promotion des TJ. Il prétend maintenir un équilibre entre empathie et distance, mais il n'y a absolument aucune critique négative sur les TJ et s'il cite des travaux "antisectes" ce n'est que pour les ridiculiser.

Pour autant il ne se prétend pas TJ. Qu'en pensez-vous ?
yalbmert99
Maitre
Messages : 493
Enregistré le : Mar Déc 08, 2009 4:17 pm
Contact :

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar yalbmert99 » Dim Avr 01, 2012 6:04 pm

Je ne le connais pas mais certains individus sont des hypocrites et participent à des colloques sur les sectes et ils en font l'apologie.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Dim Avr 01, 2012 8:00 pm

Hum, le temps passe et permet l'oubli des controverses: monsieur Barbey m'a menacé de procès si on parlait un tant soit peu de son appartenance religieuse, nous n'en parlerons donc pas ici, pas le temps à passer dans des prétoires pour des fâcheux, même si l'issue me serait à mon avis favorable, tant son appartenance religieuse est de notoriété publique, mais monsieur Gertoux m'a fait les mêmes menaces, il y a peu ne comprenant pas qu'étaler son appartenance religieuse sur le web pour ce dernier ne pouvait pas être compatible avec une quelconque envie ou besoin de discrétion sur ce point.

Pour en revenir à Barbey,après que son travail ait été catalogué comme "manquant de distance" avec les Témoins de Jéhovah par un sociologue comme Arnaud Blanchard, il s'est fait intronisé sociologue par une thèse qu'il a écrite sous la direction de Michel Maffesoli, ce dernier, avait déjà soutenu la thèse de l'astrologue Elisabeth Teyssier, bref monsieur Maffesoli n'en est pas à son coup d'essai de prendre des travaux apologétiques pour de la bonne sociologie:

http://www.homme-moderne.org/societe/so ... socio.html
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Ivan K » Lun Avr 02, 2012 7:11 am

Pour autant il ne se prétend pas TJ.


Le phrase est bien tourné. Il ne se prétend pas TdJ, mais il n'a jamais dit qu'il était NON-TdJ, non plus. J'ai souvenir d'un échange de M.Barbey avec un internaute:

-"Etes-vous Témoins de Jéhovah?"
-"Je ne suis membre d'aucune association cultuelle d'aucune sorte".

Alors comme ce monsieur menace (ou menaçait) tout le monde de procès ceux qui dirait ouvertement la vérité sur son appartenance religieuse, on n'en dira pas plus, mais la réponse détournée apportée à une question directe veut tout dire. Quelqu'un avait d'ailleurs relevé que la phrase n'était pas fondamentalement mensongère, conjuguée au présent, mais qu'il l'était encore (membre d'une association cultuelle locale) dans un passé pas si éloigné... Bref, c'est vraiment la langue de bois dans toute sa splendeur.

Souvenir perso, déjà évoqué moult fois: j'avais une copine à l'université de Caen, qui était en première année de sociologie. A une assemblée à Dreux, je lui ai présenté Guy C.... (tout le monde aura reconnu un célèbre porte-parole du mouvement, au patronyme à consonance méditerranéenne), que je connais personnellement depuis l'enfance. Lorsque ce dernier demanda à mon amie ce qu'elle faisait dans la vie, elle fut toute confuse de dire qu'elle fréquentait l'université, qu'elle était "pionnier auxi-permanant", bref, elle essaya de justifier au maximum sa situation qu'elle pensait en désaccord avec les recommandations officielles. GROSSE surprise Mister C... non seulement lui a dit que c'était très bien , mais même que si elle souhaitait poursuivre jusqu'au Master ou au doctorat, ce serait très bien qu'elle prenne contact avec le Béthel, car Louviers a besoin (ce sont ses mots) de sociologues pour son service de relations publiques et média...
Quelques années plus tard à peine, je lisais M.Barbey dire qu'il ne comprenait pas comment Dericquebourg ou Blandre pouvait s'être plaints du manque de coopération des TdJ, car lui avait assurément été fort bien reçu à Louviers, et avait pu accéder à la bibliothèque du Béthel sans aucune souci...

Je dis (et toi aussi) très souvent que la plupart des TdJ sont des gens plutôt honnêtes et sincères, mais ce n'est vrai que pour "la plupart": il y a aussi des gens profondément malhonnêtes, dont je me demande commen,t ils peuvent encore se croire "purs" en pratiquant ce qu'ils pratiquent.

Ceci dit, comme tjrecherches, je n'ai pas envie de me faire ch... avec un procès, mais ça ne me fait pas tellement peur. Le baptême téji est officiellement une déclaration publique (http://www.watchtower.org/f/bh/article_18.htm), je vois mal comment une personne qui aurait répondu à deux questions devant une foule de témoins (et c'est le but, qu'il y ait des témoins) dans un lieu ouvert au public, réponse dont elle reconnait elle-même qu'il s'agissait d'une déclaration publique, peut espérer gagner un procès portant sur le cas précis de qq'un qui rendrait "publique" une info, dont cette personne avait déjà affirmé qu'elle était publique, et surtout si une telle personne a elle-même choisi de s'exposer encore plus publiquement par son travail! Et ce, même si cette personne jouit du soutien des "ténors du barreau" téjis! Pour moi, on est en plein bluff, jouant sur le fait que la plupart des gens abandonnent en cas de menaces (et moi le premier). Mais j'avoue que je serais bien curieux de le voir aller jusqu'au procès. :D
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Lun Avr 02, 2012 7:51 am

Pour ma part, et ce dans les années 90, j'ai connu un appel par une lecture de lettre publique (il doit donc en rester des traces quelque part) fait aux TJ ayant des "relations" dans le monde de se faire connaître au Béthel dans les années 90, bref une fois les Tj "importants" recensés dans ces années-là, il n'est pas impossible que la suite logique, soit de travailler les domaines de la société où les TJ n'étaient pas assez représentés (suivant les critères de la Wt), et ou il y avait de forts leviers pour la cause.

L'apparition de personnes comme messieurs Gertoux et Furuli ne relève pas du pur hasard, en ce sens que même si le Béthel n'est pas l'instigateur direct, il ne cache pas à ces personnes qu'il ait très intéressé par leurs parcours, et l'a déjà dit clairement à quelques reprises (dont mon souvenir dans les années 90) et si le TJ aboutissait dans sa démarche, alors le Béthel s'en servirait.

On a noté que finalement après des années de mise à l'épreuve, le Béthel utilise maintenant les travaux de Furuli sur -607 (et pas ceux de Gertoux malgré une petite allusion dans une TG sur le nom de Dieu il y a quelques années qui pourrait être interprété en ce sens).

Pour en revenir à monsieur Barbey, les commentaires du sociologue Arnaud Blanchard sur son manque de distance envers le sujet étudié (les TJ) à propos d'un de ses travaux, et le choix de son dernier directeur de thèse, Michel Maffesoli, qui n'est pas à un scandale prêt, me font tout de même m'interroger, sur l'utilisation de cet atout par le Béthel, tant l'effet boomerang peut être violent.
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Lun Avr 02, 2012 8:20 am

Le CV du monsieur:

http://www.afsr.cnrs.fr/spip.php%3Farticle56.html

Mais voilà quelque chose de drôle, je pensais à ces sociologues, et ce qu'on peut appeler un conflit d'intérêt, pour reprendre les mots popularisées par Martin Hirsch, celui d'être parti prenante dans l'objet étudié, en croyant qu'on va pouvoir être neutre et distancié, je pensais à un blog de sociologue sur le mormonisme dont l'auteur était (trop) favorable aux mormons, au blog que j'ai fréquenté de monsieur Fabrice Desplan, qui avait àmon goût peu de distance avec l'adventisme malgré tous les efforts sincères que ces personnes accomplissent pour tenter de neutraliser leur travail, là n'est pas la question. Il y a juste que ce sont des humains, et que c'est donc impossible à moins de se confronter tous les jours à des sociologues qui seraient eux des critiques aux mouvements étudiés, et la discussion féconde des deux avis, amènerait à une neutralisation.

Je me rappelais aussi de ma controverse avec Jean Baubérot, que Xavier Martin-Dupont avait relayé, Baubérot, finissant en termes savants à dire au fond que les conflits d'intérêts dans son métier n'étaient pas surprenant et que même c'était toujours en toile de fonds, et regarder sur ce que je tombe, et regarder bien surtout la liste des références web du site sur la droite. Ben oui, tous ceux auxquels on pense dans cette histoire de conflit d'intérêt en sociologie des religions,[b] tous ceux qui se sont prononcés à différents degrés POUR ce genre de conflits d'intérêt[/b], soit en le justifiant comme Baubérot, soit en y participant comme Maffesoli, soit en étant en conflit d'intérêt et en le cachant ou le minimisant comme certains sociologues sont dans cette liste !!!

On aurait jamais pensé liste plus PARFAITE (avec même Christian Paturel, le seul qui joue franc-jeu dans l'affaire), et on regarde le BUT du site, être un "observatoire de la laïcité" !!! Bref donner des avis et tenter d'influencer la politique française sur la laïcité en donnant un avis d'experts (dont on connait déjà la tendance :D :D ) , un vulgaire lobby d'experts dont plusieurs ont des conflits d'intérêts majeurs (même si les liens fournis ne veulent pas dire que ces personnes font parti de l'observatoire mais en tout cas qu'il l'inspire au point d'être citer !!!).

Présidé par Régis Dericquebourg, celui qui a introduit monsieur Barbey au départ, comme le montrait son CV à une époque sur le GSRL, trésorier Fabrice Desplan, celui qui s'occupe de l'adventisme:

http://www.observatoire-religion.com/


En fait il s'agit de la résurrection de l'observatoire des minorités religieuses, un moment monté pour faire contrepoids à la MILS dans les années 2000, mais qui n'avait pas grand monde en diplômés... La donne a changé, les conflits d'intérêts tout comme dans la finance et la santé, étant considéré comme normaux, on en arrive à ce genre de trucs... qui s'installent sans problème, alors qu'à l'époque en 2000, tout le monde s'était moqué du truc, je ne serai pas surpris de voir présenter ce machin à la télévision comme tout à fait respectable.
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Le gaffeur distancié
Apprenti
Messages : 87
Enregistré le : Jeu Juin 10, 2010 11:09 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Le gaffeur distancié » Lun Avr 02, 2012 8:25 am

tjrecherches a écrit :Hum, le temps passe et permet l'oubli des controverses: monsieur Barbey m'a menacé de procès si on parlait un tant soit peu de son appartenance religieuse, nous n'en parlerons donc pas ici, pas le temps à passer dans des prétoires pour des fâcheux, même si l'issue me serait à mon avis favorable, tant son appartenance religieuse est de notoriété publique, mais monsieur Gertoux m'a fait les mêmes menaces, il y a peu ne comprenant pas qu'étaler son appartenance religieuse sur le web pour ce dernier ne pouvait pas être compatible avec une quelconque envie ou besoin de discrétion sur ce point.

Pour en revenir à Barbey,après que son travail ait été catalogué comme "manquant de distance" avec les Témoins de Jéhovah par un sociologue comme Arnaud Blanchard, il s'est fait intronisé sociologue par une thèse qu'il a écrite sous la direction de Michel Maffesoli, ce dernier, avait déjà soutenu la thèse de l'astrologue Elisabeth Teyssier, bref monsieur Maffesoli n'en est pas à son coup d'essai de prendre des travaux apologétiques pour de la bonne sociologie:

http://www.homme-moderne.org/societe/so ... socio.html


Je savais que tu avais eu des soucis avec Barbey, en revanche, je ne me souvenais pas qu'il t'avait menacé de procès. En effet, menacer à n'en plus finir sur le fait qu'on exprime un point de vue quant à la probabilité de son appartenance religieuse est déjà un aveu indirect.

Ceci dit, quand tu vois que pratiquement tous ses travaux de sociologie sont centrés sur les TJ, et ce depuis plus de dix ans, on peut quand même se poser la question d'un tel intérêt...

Je me demande s'il lira mon livre...
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Lun Avr 02, 2012 9:55 am

Le gaffeur distancié a écrit :
Je savais que tu avais eu des soucis avec Barbey, en revanche, je ne me souvenais pas qu'il t'avait menacé de procès. En effet, menacer à n'en plus finir sur le fait qu'on exprime un point de vue quant à la probabilité de son appartenance religieuse est déjà un aveu indirect.


A vrai dire je m'en fous, il peut bien être tout ce qu'il veut à partir du moment où il parle des Tj et pour dire souvent des c.... il m'intéresse. On voit d'ailleurs sa réaction sur une critique d'un de ses points de vue sur Tj-révélation, l'auteur avait bien pris soin de ne pas parler de son appartenance religieuse, cela n'a pas empêché monsieur Barbey de menacer comme le montre sa réaction dans les commentaires:

http://www.tj-revelation.org/Les-Temoin ... ah-de-2001

En clair, cette histoire d'appartenance religieuse (et on l'a vu encore plus avec Gertoux), c'est un moyen d'agresser ses contradicteurs en passant pour la victime. La ficelle est grosse, j'ai souvent envie de m'y remettre et de décortiquer les idées de Gertoux ou Barbey par le menu, pour voir à quel point on peut intellectualiser des idéologies simplounettes, en les faisant passer pour de la science (et en y croyant soi-même, comme je le disais je ne nie pas le travail, je nie simplement la possibilité d'arriver à un travail fiable quand on a un conflit d'intérêt, c'est tout aussi valable pour un historien ex-tj qui écrirait un livre sur les TJ dans les camps de concentration, si vous voyez ce que je veux dire... :D )

Bref, on doit présenter son travail... et ses conflits d'intérêt. Pour ton livre, à partir du moment où tu te présentes comme ex-TJ, le lecteur est averti, tu as un biais, tu l'assumes (comme on le fait sur tj-encyclo, il s'agit bien d'une encyclopédie critique, présentée comme telle), néanmoins aux contradicteurs, de venir avec des arguments pour faire tomber ton raisonnement, car ce n'est pas parce qu'on est "apostat" ou un "fidèle" qu'on a pas le droit de présenter son travail. Par contre se cacher derrière ses diplômes pour véhiculer une idéologie (et on a pas besoin d'être "dedans" pour çà, on le note aussi plusieurs sociologues ne sont pas "dedans" et pourtant sortent de l'analyse pour entrer dans l'idéologie), çà c'est à la mode dans les médias, mais ce n'est pas de la science.


Je me demande s'il lira mon livre...


Mwouarf, je ne pense pas. Depuis quand le travail d'un "apostat" est digne d'intérêt pour un sociologue ? Quand un sociologue comme monsieur Dericquebourg fait semblant de faire copain-copain avec moi pour me soutirer mon adresse, pour que son avocat m’envoie un recommandé, tu crois vraiment encore que les sociologues ont un quelconque respect envers "les apostats" ?
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Le gaffeur distancié
Apprenti
Messages : 87
Enregistré le : Jeu Juin 10, 2010 11:09 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Le gaffeur distancié » Lun Avr 02, 2012 12:14 pm

tjrecherches a écrit :
Je me demande s'il lira mon livre...


Mwouarf, je ne pense pas. Depuis quand le travail d'un "apostat" est digne d'intérêt pour un sociologue ? Quand un sociologue comme monsieur Dericquebourg fait semblant de faire copain-copain avec moi pour me soutirer mon adresse, pour que son avocat m’envoie un recommandé, tu crois vraiment encore que les sociologues ont un quelconque respect envers "les apostats" ?


En tous cas pas ce genre de "sociologues"...

Parce qu'en revanche Mr Charles Henry Cuin dont les travaux sont vraiment intéressants sur la rationalité des croyances religieuses a fortement apprécié mon livre et a même dit qu'il en ferait une de ses références majeures dans ses travaux et ses cours ! Il avait d'ailleurs pris la peine de faire un commentaire analytique fouillé sur mon ouvrage alors qu'il ne s'agissait que d'une mouture encore fortement lacunaire.

J'en profite pour attirer ton attention sur les travaux remarquables de Romy Sauvayre une sociocogniviste qui a récemment sorti un ouvrage tout à fait pertinent sur la problématique de la rupture dans les croyances "incroyables" comme les croyances d'adeptes de secte. Jette un coup d'oeil là-dessus :
http://romy.sauvayre.free.fr/
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Lun Avr 02, 2012 12:34 pm

Merci de ces tuyaux, il est vrai aussi qu'on a à faire au phénomène d'experts, c'est à dire que dès qu'on veut parler des "sectes" on tombe sur eux, alors qu'il y a sûrement beaucoup d'autres sociologues, psychiatres, etc... qui travaillent sur le sujet, sans se montrer et s'exposer partout.
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Lun Avr 02, 2012 1:16 pm

Pour continuer sur l'observatoire des religions, une petite réunion avec des sociologues qui travaillent sur les nouveaux mouvement religieux en compagnie des avocats des Témoins de Jéhovah (Alain Garay) et de la scientologie (Maitre Ducrey dernier procès de ce mouvement)

http://www.observatoire-religion.com/20 ... sectaires/
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Le gaffeur distancié
Apprenti
Messages : 87
Enregistré le : Jeu Juin 10, 2010 11:09 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Le gaffeur distancié » Lun Avr 02, 2012 5:07 pm

tjrecherches a écrit :Pour continuer sur l'observatoire des religions, une petite réunion avec des sociologues qui travaillent sur les nouveaux mouvement religieux en compagnie des avocats des Témoins de Jéhovah (Alain Garay) et de la scientologie (Maitre Ducrey dernier procès de ce mouvement)

http://www.observatoire-religion.com/20 ... sectaires/


Oh putain ! Véronique Campion Vincent ! J'ai emprunté la semaine dernière à la BU le livre qu'elle a écrit sur les théories du complot. Au départ, je trouvais sa perspective plutôt intéressante, mais j'ai eu la puce à l'oreille quand elle a commencé à parler des "sectes". Non seulement elle récuse ce terme, mais en plus elle indique que les antisectes sont des amateurs de théories complotistes, ce qui pour une certaine partie d'entre eux est vrai d'ailleurs. Par ailleurs, elle ajoute que les antisectes s'en sont pris à l'appartenance religieuse d'Introvigne pour le décrédibiliser.

J'avais envie de la contacter pour lui préciser que son approche était cependant incomplète car elle ne parlait pas des antisectes qui eux s'attachent aux dérives sectaires attestées et non aux procès en hérésies fantasmées (style les gourous s'en foutent plein les poches sans croire une seconde à leurs âneries). Mais maintenant que je vois qu'elle a participé à ce colloque de collabos, je comprends que ce sera inutile.

Ce qui est quand même terrible, c'est que cette ethnologue prétend pourfendre les conspirationismes en tous genres, alors qu'elle s'acoquine avec des mouvements sectaires dont le terreau idéologique est éminemment complotiste (le monde a de la haine pour nous, il est dirigé par le Diable).
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Lun Avr 02, 2012 5:18 pm

Le gaffeur distancié a écrit :
Ce qui est quand même terrible, c'est que cette ethnologue prétend pourfendre les conspirationismes en tous genres, alors qu'elle s'acoquine avec des mouvements sectaires dont le terreau idéologique est éminemment complotiste (le monde a de la haine pour nous, il est dirigé par le Diable).


Ah çà, c'est comme ces sociologues qui hurlent au manque de liberté de religion pour les "nouveaux mouvements religieux" et qui deviennent tout à coup aveugles quand on leur montre que la littérature du mouvement promet simplement la mort (spirituelle mais pas toujours) et la déchéance pour qui oserait quitter la secte et "retourner à son vomi"...

C'est là qu'ils ne sont pas neutres, qu'ils dénoncent les agissements de l'Etat majoritaire envers les minorités, c'est très bien, si c'est nuancé bien sûr (comme tu le dis ils mettent TOUS et TOUT dans le même panier, alors qu'il y a plusieurs critiques sur les sectes), qu'ils ne veulent pas voir les agissements des minorités religieuses sur leur propre minorité (les renégats, les apostats) c'est bien triste...

Mais c'est çà l'observation participante, on se met à faire du syndrome de Stockholm et à collaborer avec ceux que de l'extérieur on prenait bien pour des bourreaux au départ (le changement de ton dans les articles de Dericquebourg au fil des ans est éclairant à ce sujet), ce pauvre Barbey, lui est allé tellement loin dans l'observation participante, qu'il n'arrive plus à se libérer... Il faut sauver le soldat Barbey !!!

Je propose une séance d'exorcisme, avec notre Bible à tous, "la théorie de l'évolution" de Charles Darwin. Ca risque d'être violent, il va baver, hurler, avoir les yeux qui se révulsent dès qu'on va lui approcher le bouquin, mais j'ai aussi quelques revues pornos pour provoquer une crise d'impureté culpabilisatrice qui devrait inhiber le beelzébuth qui est en lui...
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Le gaffeur distancié
Apprenti
Messages : 87
Enregistré le : Jeu Juin 10, 2010 11:09 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Le gaffeur distancié » Jeu Juil 12, 2012 5:52 pm

Je l'ai contacté il y a trois mois sur son site Internet au sujet du livre Les Témoins de Jéhovah Analyse psychosociale de Vivien Perrec, vous trouverez ci-joint ma question et la réponse de Mr Barbey :
http://barbey.jimdo.com/questions-repon ... recherche/

Pas mal la rhétorique de l'argument d'autorité...
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Jeu Juil 12, 2012 6:39 pm

Tiens donc, il montre qu'il nous lit encore (bonjour monsieur Barbey) puisqu'il évoque très clairement Tj-encyclopédie. C'est très drôle, il ne répond à aucun moment au contenu du livre, ni d'ailleurs au contenu de nos sites... Dans sa réponse on note qu'après avoir lêcher le cul à Maffesoli (bien vu sous la sarkozie) il change son fusil d'épaule en lèchant Baubérot (bien vu à gauche, et qui a collaboré avec Ségolène en son temps), c'est d'un visible et d'un prévisible...

Ce qui me fait marrer, c'est que ce genre de passage de pommade obséquieuse fonctionne si bien auprès de ces sommités (alors que cette longue digression dont il nous abreuve n'est que pour se flatter LUI et se prétendre le seul compétent et descendre bien méchamment les antisectes -au point de presque avoir envie de les aimer, ce qui n'est pas le moindre exploit qu'il réussit à produire chez moi)...

Un jour, avoir adouber ce type, se retournera contre les Dericquebourg, Maffesoli ou Baubérot, tellement il sera de plus en plus borderline... Ils se sont dit qu'en rentrant dans le cénacle, il mettrait de l'eau dans son vin et qu'il gommerait ses côtés borderline (c'est au fond ce que me disait Baubérot sur son blog quand je faisais déjà remarqué les propos atypique du monsieur alors qu'il n'était pas encore reconnu comme sociologue), et en fait comme c'était prévisible il pète les plombs, voilà le meilleur sociologue des religions à présenter pour représenter la profession :D :D cela a beau être un grain de sable dans leur carrière, sur la distance cela vous fait souffrir dans une chaussure, parce que par ses propos il va griller une profession qui déjà faisait parler d'elle...

Les antisectes peuvent remercier Maffesoli d'avoir élever Barbey à ce niveau après Elisabeth Teyssier (car il n'en est pas à son coup d'essai), il n'y a pas que les propos déjantés des Fenech et des Brard qu'on va pouvoir collectionner, Barbey veut sa part du gâteau, et il risque d'être champion du monde dans sa catégorie...

Bravo de l'avoir fait parler, sa diatribe est un monument, de haine, d'auto-glorification, d'attaques Ad Hominem sans analyse, si cela venait d'un bénévole antisecte ce serait méprisable, venant d'un universitaire qui ne cache pas que c'est lui le boss qui sait tout, c'est le top...

Du grand Barbey !!!
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Jeu Juil 12, 2012 8:34 pm

Il faut analyser ses propos pour être tordu de rire. Dénigrant ton livre au point de lui refuser l'entrée dans une bibliographie quelconque il déclare:

"Autant j’ai de respect pour ceux qui se soumettent à ce dur parcours même si leurs conclusions diffèrent des miennes, autant je trouve ridicules ceux qui voudraient se parer de titres qu’en fait ils usurpent. Le livre auquel vous faites allusion ne sera certainement pas le dernier à être écrit par des dissidents Témoins de Jéhovah. En tant que chercheur, je trouve cette littérature plutôt pauvre, fade et ennuyeuse. Elle ne peut pas entrer dans une bibliographie universitaire. A l’inverse, n’hésitez pas à consulter la bibliographie que je publie pour trouver des livres intéressants et bien construits sur le sujet des Témoins de Jéhovah et qui rendent compte de l’avancée de la recherche sur ce thème. "

On le note ton livre ne DOIT PAS entrer dans une "bibliographie universitaire" et propose en modèle la sienne, qui par chance se trouve sur son propre site, qu'il a fait "en tant que chercheur" et absolument pas en tant qu'apologiste ou dissident ou quelconque position de conflit d'intérêt...

On va donc sur ce même site de Barbey, dans sa bibliographie exhaustive trouver des livres qui valent le coup contrairement à ta m....: http://barbey.jimdo.com/bibliographie-exhaustive/

Sa bibliographie correspond selon lui au critère de son maître Maffesoli, (toujours ce besoin de lécher en permanence), critères qui sont les suivant selon sa propre citation de Maffesoli;

"Il ne faut pas craindre l’éclectisme. (…) Il ne faut (…) pas avoir peur, dans l’analyse de telle catégorie ou dans la description de tel phénomène, de faire intervenir une pluralité d’auteurs qui par leurs antagonismes mêmes sont les garants d’une approche polydimensionnelle."

Bref les auteurs cités peuvent être "antagonistes" et "pluriels", bref on doit avoir à boire et à manger, on doit voir le POUR, le CONTRE, le NEUTRE, voire l’accessoire (et comme on va le voir, il fallait justifier ce point quand on lit sa bibliographie)... donc on devrait avoir AUSSI des critiques des TJ, tout comme des apologistes manifestes...

Autant le dire tout de suite, cette brave citation est mensongère, en ce sens qu'il n'applique pas ce conseil, ou si peu dans sa bibliographie: s'il y a quelques critiques ce sont souvent les plus académiques ou universitaires qu'il ne pouvait pas écarter, au risque de passer pour un sombre idiot (Penton et Bergman, cela n'en fait donc que deux) c'est néanmoins un progrès qu'il faut lui reconnaître lors de son premier livre, il n'était pas arrivé à en citer un dans son livre, pas même dans ces "références bibliographiques" qui étaient aussi bordéliques (euh pardon "eclectiques") que celles-ci. Il n'y avait AUCUN critique même universitaire et reconnu dans la bibliographie de son premier livre, là il y en a deux, un grand changement, cela méritait bien un master en sociologie tout de même !!!

Par contre son "eclectisme" lui a permis de citer Canonici, Gertoux, Goni, Garay, Besson, Wah, des gens qui ne sont pas plus universitaires que toi, mais qui sont tellement fun dans l'apologie que c'était difficile aussi de ne pas les citer... bref le conseil de Maffesoli est respecté en ce qui concerne les apologistes, mais il n'avait pas besoin de ce conseil il les citait déjà dans son premier livre :lol:

Par contre, là où cela devient problématique, c'est quand on lit que Steinbeck est cité avec "les raisins de la colère": On se demande vraiment tout à coup s'il s'agit d'une bibliographie sur les Témoins de Jéhovah, mais bon, je ne suis pas un grand universitaire pour comprendre, puisque les voies d'un sociologue des religions sont impénétrables... Si monsieur Barbey nous dit qu'il faut lire "les raisins de la colère" de Steinbeck pour appréhender les Témoins de Jéhovah, c'est qu'il doit avoir ses raisons... :D :D

Le problème, surtout c'est comment avec une bibliographie pareille qu'il n'a pas honte de balancer officiellement sur son site web, aucun mec de sa profession (en dehors de Blanchard) ne se dit qu'il y a un gros malaise.... mais là....

Au passage je me dis que je tenterai bien une biographie du type, reprenant les trucs bien neutres et académique et passant à une partie "critique" comme par exemple sur les bibliographies qu'il propose, bref une présentation académique du bonhomme qu'il ne peut récuser, et ensuite un démontage méthodique de son travail, qu'il n'est pas très difficile (on le voit sur cette bibliographie mémorable) de démonter...
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Le gaffeur distancié
Apprenti
Messages : 87
Enregistré le : Jeu Juin 10, 2010 11:09 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Le gaffeur distancié » Sam Juil 14, 2012 1:35 pm

tjrecherches a écrit :Il faut analyser ses propos pour être tordu de rire. Dénigrant ton livre au point de lui refuser l'entrée dans une bibliographie quelconque il déclare:

"Autant j’ai de respect pour ceux qui se soumettent à ce dur parcours même si leurs conclusions diffèrent des miennes, autant je trouve ridicules ceux qui voudraient se parer de titres qu’en fait ils usurpent. Le livre auquel vous faites allusion ne sera certainement pas le dernier à être écrit par des dissidents Témoins de Jéhovah. En tant que chercheur, je trouve cette littérature plutôt pauvre, fade et ennuyeuse. Elle ne peut pas entrer dans une bibliographie universitaire. A l’inverse, n’hésitez pas à consulter la bibliographie que je publie pour trouver des livres intéressants et bien construits sur le sujet des Témoins de Jéhovah et qui rendent compte de l’avancée de la recherche sur ce thème. "

On le note ton livre ne DOIT PAS entrer dans une "bibliographie universitaire" et propose en modèle la sienne, qui par chance se trouve sur son propre site, qu'il a fait "en tant que chercheur" et absolument pas en tant qu'apologiste ou dissident ou quelconque position de conflit d'intérêt...

On va donc sur ce même site de Barbey, dans sa bibliographie exhaustive trouver des livres qui valent le coup contrairement à ta m....: http://barbey.jimdo.com/bibliographie-exhaustive/

Sa bibliographie correspond selon lui au critère de son maître Maffesoli, (toujours ce besoin de lécher en permanence), critères qui sont les suivant selon sa propre citation de Maffesoli;

"Il ne faut pas craindre l’éclectisme. (…) Il ne faut (…) pas avoir peur, dans l’analyse de telle catégorie ou dans la description de tel phénomène, de faire intervenir une pluralité d’auteurs qui par leurs antagonismes mêmes sont les garants d’une approche polydimensionnelle."

Bref les auteurs cités peuvent être "antagonistes" et "pluriels", bref on doit avoir à boire et à manger, on doit voir le POUR, le CONTRE, le NEUTRE, voire l’accessoire (et comme on va le voir, il fallait justifier ce point quand on lit sa bibliographie)... donc on devrait avoir AUSSI des critiques des TJ, tout comme des apologistes manifestes...

Autant le dire tout de suite, cette brave citation est mensongère, en ce sens qu'il n'applique pas ce conseil, ou si peu dans sa bibliographie: s'il y a quelques critiques ce sont souvent les plus académiques ou universitaires qu'il ne pouvait pas écarter, au risque de passer pour un sombre idiot (Penton et Bergman, cela n'en fait donc que deux) c'est néanmoins un progrès qu'il faut lui reconnaître lors de son premier livre, il n'était pas arrivé à en citer un dans son livre, pas même dans ces "références bibliographiques" qui étaient aussi bordéliques (euh pardon "eclectiques") que celles-ci. Il n'y avait AUCUN critique même universitaire et reconnu dans la bibliographie de son premier livre, là il y en a deux, un grand changement, cela méritait bien un master en sociologie tout de même !!!

Par contre son "eclectisme" lui a permis de citer Canonici, Gertoux, Goni, Garay, Besson, Wah, des gens qui ne sont pas plus universitaires que toi, mais qui sont tellement fun dans l'apologie que c'était difficile aussi de ne pas les citer... bref le conseil de Maffesoli est respecté en ce qui concerne les apologistes, mais il n'avait pas besoin de ce conseil il les citait déjà dans son premier livre :lol:

Par contre, là où cela devient problématique, c'est quand on lit que Steinbeck est cité avec "les raisins de la colère": On se demande vraiment tout à coup s'il s'agit d'une bibliographie sur les Témoins de Jéhovah, mais bon, je ne suis pas un grand universitaire pour comprendre, puisque les voies d'un sociologue des religions sont impénétrables... Si monsieur Barbey nous dit qu'il faut lire "les raisins de la colère" de Steinbeck pour appréhender les Témoins de Jéhovah, c'est qu'il doit avoir ses raisons... :D :D

Le problème, surtout c'est comment avec une bibliographie pareille qu'il n'a pas honte de balancer officiellement sur son site web, aucun mec de sa profession (en dehors de Blanchard) ne se dit qu'il y a un gros malaise.... mais là....

Au passage je me dis que je tenterai bien une biographie du type, reprenant les trucs bien neutres et académique et passant à une partie "critique" comme par exemple sur les bibliographies qu'il propose, bref une présentation académique du bonhomme qu'il ne peut récuser, et ensuite un démontage méthodique de son travail, qu'il n'est pas très difficile (on le voit sur cette bibliographie mémorable) de démonter...


C'est bien vu ça ! Mais tu vois je n'ai pas envie de prendre la peine de polémiquer stérilement avec un type pareil, j'ai joué une autre personne pour connaître un peu plus en détail sa façon de voir, c'est bon maintenant je sais de quoi il en retourne.

Son discours est purement celui d'un TJ, avec pour particularité de se prendre pour quelqu'un de sophistiqué.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Lun Avr 25, 2016 6:16 pm

Tiens puisque c'est ici qu'on parlait du CV de Philippe Barbey, remarquez que si vous avez fait des séjours à Rome, Israel, Séville, Lisbonne vous avez en fait des "voyages d'études" sur le "Judaïsme, Christianisme, paganisme dans les cinq premiers siècles".

En comparaison de monsieur Barbey si j'ai quelques lacunes en judaïsme pour n'avoir pas visiter Isräel, je peux revendiquer tous les autres lieux et monuments... comme quoi moi aussi sans le savoir, comme un brave monsieur Jourdain, j'ai fait des "voyages d'études" sans le savoir.

http://phbarbey.jimdo.com/parcours-professionnel/
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Le gaffeur distancié
Apprenti
Messages : 87
Enregistré le : Jeu Juin 10, 2010 11:09 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Le gaffeur distancié » Ven Mai 13, 2016 7:41 pm

Conspirator a écrit :Tiens puisque c'est ici qu'on parlait du CV de Philippe Barbey, remarquez que si vous avez fait des séjours à Rome, Israel, Séville, Lisbonne vous avez en fait des "voyages d'études" sur le "Judaïsme, Christianisme, paganisme dans les cinq premiers siècles".

En comparaison de monsieur Barbey si j'ai quelques lacunes en judaïsme pour n'avoir pas visiter Isräel, je peux revendiquer tous les autres lieux et monuments... comme quoi moi aussi sans le savoir, comme un brave monsieur Jourdain, j'ai fait des "voyages d'études" sans le savoir.

http://phbarbey.jimdo.com/parcours-professionnel/


LOL Moi aussi j'ai visité le British Museum !

Ah c'est sûr poser sur une photo avec en arrière plan une fresque assyrienne, ça en dit long sur l'expertise de l'individu sur le sujet :D
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Ven Mai 13, 2016 9:27 pm

Le british Museum est illustré par la pierre de rosette sur la page du sérénissime, avec en arrière-plan la silouette du maestro qui se dessine avec son célère borsalino d'Indiana Jones. De vous à moi, toute cette mise en scène pour une pauvre histoire de saucisson.

https://www.academiedugout.fr/ingredien ... fuseau_715

Image
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Le gaffeur distancié
Apprenti
Messages : 87
Enregistré le : Jeu Juin 10, 2010 11:09 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Le gaffeur distancié » Sam Mai 14, 2016 10:30 pm

C'est quand même interpellant cette obsession statutaire du gonze.

C'est comme chez les TJ, on te répète à l'envie qu'il n'y a pas de hiérarchie, pas de clergé, alors que le pouvoir est hyper centralisé et pyramidal au possible. Comme le disait Arrendt, la réalité d'un fait totalitaire commence par son déni. On fait quelque chose tout en affirmant qu'on ne le fait pas, voire qu'on fait le contraire.

Si le jéhovisme produit des individus oppressés et opprimés, il donne aussi l'occasion à des individus peu scrupuleux de pouvoir assouvir des dérives autoritaristes. En ce sens le jéhovisme peut permettre l'expression d'une perversité narcissique.

Pour une religion prétendant aspirer au règne de l'humilité, il s'avère que les crises d'ego sont assez fréquentes.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Conspirator » Dim Mai 15, 2016 8:24 am

Le gaffeur distancié a écrit :
Pour une religion prétendant aspirer au règne de l'humilité, il s'avère que les crises d'ego sont assez fréquentes.


Comme le signalait fort justement Narkissos sur le fil de discussion sur l'écrit sociologique tiré d'un récent colloque du Cesnur que Régis Dericquebourg nous a fait retiré, la tolérance française ne semble pas la même que la tolérance américaine. En clair un apologiste qui prend un peu trop de place aux USA, finit toujours à la porte au moins temporairement pour lui rappeler qui s'est qui commande, et ce quelque soit son utilité pour le mouvement. (FIrpo Carr, James Penton, Greg Stafford l'ont compris à leur dépend).

Néanmoins, je pense que c'est le revers de toute éducation messianique ou biblique. Si tes sources d'inspiration sont en permanence des personnages bibliques, des héros de Dieu à la Josué, David, les apôtres, constamment mis en avant et loués... le jour où tu fais quelque chose d'un peu plus différent ou important que le reste des fidèles de ton mouvement pour la cause divine, tu commences à penser que tu es peut-être l'équivalent d'un de ses héros !!!

C'est très variable suivant les individus, mais cela peut vite être un piège pour ceux qui ont déjà ce défaut au fond d'eux.

Tenter d'augmenter son CV avec de pauvres voyages de vacances "culturels", que beaucoup de personnes du même milieu social de l'individu ont fait également, genre le milieu enseignant par exemple, et le ponctuant de sa propre effigie par trois fois, cela frise vraiment le ridicule.

Que le gars en question ne s'en rende pas compte (qu'il ait eu l'idée pourquoi pas, quand on cherche en permanence à "donner bon témoignage" tout peut-être bon comme "faire-valoir" mais même çà n'explique pas la présence des photos du maestro), c'est là qu'on peut dire qu'il y a un problème d'égo.
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Le gaffeur distancié
Apprenti
Messages : 87
Enregistré le : Jeu Juin 10, 2010 11:09 pm

Re: Au sujet de Philippe Barbey

Messagepar Le gaffeur distancié » Dim Mai 15, 2016 8:43 pm

Conspirator a écrit :
Le gaffeur distancié a écrit :
Pour une religion prétendant aspirer au règne de l'humilité, il s'avère que les crises d'ego sont assez fréquentes.


Comme le signalait fort justement Narkissos sur le fil de discussion sur l'écrit sociologique tiré d'un récent colloque du Cesnur que Régis Dericquebourg nous a fait retiré, la tolérance française ne semble pas la même que la tolérance américaine. En clair un apologiste qui prend un peu trop de place aux USA, finit toujours à la porte au moins temporairement pour lui rappeler qui s'est qui commande, et ce quelque soit son utilité pour le mouvement. (FIrpo Carr, James Penton, Greg Stafford l'ont compris à leur dépend).

Néanmoins, je pense que c'est le revers de toute éducation messianique ou biblique. Si tes sources d'inspiration sont en permanence des personnages bibliques, des héros de Dieu à la Josué, David, les apôtres, constamment mis en avant et loués... le jour où tu fais quelque chose d'un peu plus différent ou important que le reste des fidèles de ton mouvement pour la cause divine, tu commences à penser que tu es peut-être l'équivalent d'un de ses héros !!!

C'est très variable suivant les individus, mais cela peut vite être un piège pour ceux qui ont déjà ce défaut au fond d'eux.

Tenter d'augmenter son CV avec de pauvres voyages de vacances "culturels", que beaucoup de personnes du même milieu social de l'individu ont fait également, genre le milieu enseignant par exemple, et le ponctuant de sa propre effigie par trois fois, cela frise vraiment le ridicule.

Que le gars en question ne s'en rende pas compte (qu'il ait eu l'idée pourquoi pas, quand on cherche en permanence à "donner bon témoignage" tout peut-être bon comme "faire-valoir" mais même çà n'explique pas la présence des photos du maestro), c'est là qu'on peut dire qu'il y a un problème d'égo.


C'est juste, les figures héroïques de l'imaginaire jéhoviste auxquelles les adeptes sont encouragés à s'identifier permettent certainement un approvisionnement narcissique.

Au sujet du rapport assez singulier que des adeptes peuvent avoir avec l'humilité, je pense même que l'hostilité vis-à-vis de l'extérieur que les néo convertis peuvent ressentir est inconsciemment recherchée par eux comme une preuve de la véracité de leur choix.

Finalement, comme le disait l'apôtre Paul (enfin selon les TJ, je ne sais pas qui a vraiment écrit ce texte), ils prennent plaisir aux insultes et aux outrages, c'est un retournement masochiste. Ils tirent fierté et gloire de la maltraitance au nom de leur engagement, elle vient même le renforcer dans une forme de positionnement par opposition.

S'infliger des sacrifices, c'est aussi chercher les louanges que ces sacrifices peuvent générer, même si ces louanges relèvent davantage de l'adhésion à une fiction idéologique que de considérations "authentiques".

Et en même temps les types comme Barbey, Garay, Paturel, Forget et j'en passe, sont pris dans une aporie : le mouvement revendique la coupure avec le monde, mais il faut quand même y faire bonne figure.

ça me fait penser sur un certain plan à des types comme Soral : ils se proclament comme étant "anti-système", mais sont très sensibles à ce que le dit système peut dire d'eux, et s'opposent avec violence à ce que le système les qualifie pour ce qu'ils sont vraiment à savoir des antisémites aux relents fascistes.

Avec les sectes c'est pareil, on revendique une différence, une originalité pour reprendre le terme de Barbey, mais on ne veut pas de la stigmatisation qui en est consécutive. Un peu comme dans notre société où tout le monde revendique à vouloir être différent de la masse, sans surtout vouloir être considéré comme "bizarre" ou "anormal"...

Ces illogismes sont à mettre en rapport avec le fait que le narcissisme dévoyé conduit les individus à ne jamais vouloir "perdre la face'. On en reste aux apparences d'une société vidée de toute consistance.

Retourner vers « Général »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités