Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux

Messagepar FdF » Mer Jan 13, 2010 9:47 pm

tjrecherches a écrit : Maintenant à quoi sert un site qui ne peut être acceder par Google ou par Firefox qui représente 35% des navigateurs, je suppose que Chrome de Google refusera aussi et Opera de même !!! Changer de fournisseur et de nom de domaine si vous voulez être accessible, si Google ne veut pas vous entendre il n'y a que ce moyen !!!


J'accepte votre remarque, mais je m'aperçois que seul Internet Explorer de Microsoft n'emploie pas le moteur de recherche de Google, tous les autres logiciels d'accès à Internet l'utilise, et c'est bien là mon problème.
Concernant le changement de fournisseur, pourquoi le ferais-je, au prix où il me coûte, n'étant pas gratuit, il n'a pas intérêt à ce que je le quitte ; quant à changer de nom de domaine, je me pose la question, j'y réfléchi ; mais cela me demanderai de restructurer tout mon site, mais bon s'il faut en passer par là, pourquoi pas, je vais voir avac mon hébergeur.
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux

Messagepar FdF » Mer Jan 13, 2010 10:27 pm

Sur le site http://www.tj-encyclopedie.org/G%C3%A9rard_Gertoux , il est écrit :
“ Selon le site de Stéphane Mérahila, il aurait reçu des menaces de la direction de son mouvement pour qu'il ferme son site. Il aurait résisté au départ, pour céder par la suite en 2007. Le 30 décembre 2009, il ouvrait de nouveau un site sur le thème de la chronologie absolue ”.
Permettez-moi de vous faire remarquer que la période de fermeture de son site correspond avec la polémique que nous avons eu, quelques personnes et moi, sur la soutenance de son doctorat. D’ailleurs, pourquoi sa secte l’aurait-elle incité à fermer son site, et pas celui d’Emmanuel Bertin ? si ce n’est que M. Gertoux l’est fermé lui-même pour ne pas être attaqué comme vous le faites aujourd’hui pour plagiat des écrits de T.J., par les gens de la Faculté.
Pour la gouverne de tous les intervenants de ce forum, des textes de M. Gertoux sont encore disponibles sur le site de mon ami Philippe Remacle : http://remacle.org/bloodwolf/gertoux/table.htm
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux

Messagepar Conspirator » Jeu Jan 14, 2010 9:04 am

FdF a écrit :Concernant le changement de fournisseur, pourquoi le ferais-je, au prix où il me coûte, n'étant pas gratuit, il n'a pas intérêt à ce que je le quitte ; quant à changer de nom de domaine, je me pose la question, j'y réfléchi ; mais cela me demanderai de restructurer tout mon site, mais bon s'il faut en passer par là, pourquoi pas, je vais voir avac mon hébergeur.


Du message que je lis sur Google, c'est un des serveurs de votre hébergeur qui est virusé, et Google va vérifier régulièrement si le virus est enlevé, en clair, c'est à lui (votre fournisseur) de faire son boulot pour que votre site soit de nouveau accessible en enlevant les virus d'un des sites qu'il héberge qui ne semble pas le vôtre !!!
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux

Messagepar Conspirator » Jeu Jan 14, 2010 9:22 am

FdF a écrit :Permettez-moi de vous faire remarquer que la période de fermeture de son site correspond avec la polémique que nous avons eu, quelques personnes et moi, sur la soutenance de son doctorat. D’ailleurs, pourquoi sa secte l’aurait-elle incité à fermer son site, et pas celui d’Emmanuel Bertin ? si ce n’est que M. Gertoux l’est fermé lui-même pour ne pas être attaqué comme vous le faites aujourd’hui pour plagiat des écrits de T.J., par les gens de la Faculté.
Pour la gouverne de tous les intervenants de ce forum, des textes de M. Gertoux sont encore disponibles sur le site de mon ami Philippe Remacle : http://remacle.org/bloodwolf/gertoux/table.htm


Oui, c'est bien possible, et j'avais la même opinion que vous au départ, sauf que monsieur Merahila semble bien informé en tout cas des soucis que Gertoux a eu avec son mouvement (tout comme lui) avant la fermeture, reste à savoir s'il interprète la fermeture du site de Gertoux avec ce qu'il savait avant, où s'il a eu une communication avec Gertoux après la fermeture. De plus, dès que monsieur Gertoux a révélé sa possible "discrimination", et que cela a été reproduit sur un forum défendant les sectes, j'ai pu lire un message ambigu du Témoin de Jéhovah Davy Forget, répondant à un texte parlant du cas de Gertoux, que des fois "les gens avaient fait des erreurs et récoltaient ce qu'ils semaient" (ou un truc dans ce genre), bref au lieu de le soutenir, il montrait une prudence inconnue venant de lui quand un de ses "frères" affirme être persécuter pour sa religion (j'ai pu discuté avec monsieur Forget sur les affaires de pédophilie cachées par les autorités jéhovistes dans les années 90, or dans ce cas bien plus glauque, ce monsieur défendait son mouvement et les "prêtres" TJ qui avaient cachés ces affaires avec beaucoup moins de retenue car tant que la jurisprudence n'est pas claire, on a le droit d'être une ordure, c'est bien connu -sauf que la jurisprudence avait changée beaucoup plus tôt qu'il ne l'affirmait d'ailleurs!!!)

Bref, ce comportement m'a mis la puce à l'oreille, et c'est là que j'ai découvert par un participant d'un autre forum, justement monsieur Bertin qui est un ex-Témoin de Jéhovah maintenant, que ce que j'avais cru comme un arrangement cosmétique pour préserver -607 par une co-régence était en fait en comptant bien, une remise en compte de -607 et donc de 1914, date pivot des Témoins de Jéhovah.

Or, un témoin de Jéhovah, qui pense différemment que son mouvement sur un certains nombres de point et 1914 fait parti de ces points, n'est plus considéré comme Témoin de Jéhovah par le mouvement mais comme "apostat", donc une sorte de judas "spirituel" si vous voulez. Certes, les mesures disciplinaires chez les TJ ont un peu changé entre 1980 et maintenant, et on se fait exclure (excommunier) des Témoins de Jéhovah non pas parce qu'on pense différemment maintenant (en silence) mais parce qu'on le dit aux autres TJ. (On peut donc très bien n'avoir jamais été excommunié pour apostasie et être en désaccord avec le mouvement si on ne fréquente plus aucun Témoin de Jéhovah et on ne va plus à leur lieu de culte.)

Monsieur Gertoux se réclame encore des Témoins de Jéhovah (ou en tout cas il l'affirme maintenant publiquement), et il présente sur son site une théorie différente de la doctrine TJ, avec l'aura que monsieur Gertoux a (ou avait) chez les Témoins de Jéhovah, remettre en cause -607 publiquement, donc avec de nombreux Témoins de Jéhovah allant sur son site, c'est suivant les critères du mouvement, diffusé des idées apostates donc mériter l'excommunication, ce que monsieur Mehalira explique !!!

Monsieur Bertin n'a pas subit les foudres du mouvement, car il l'a simplement quitté avant de remettre en cause -607. On ne vire pas quelqu'un qui est déjà parti !!!


Bref je n'écarte pas votre interprétation, et pourquoi pas un double facteur conjugué d'ennuis internes et externes néanmoins avec les données actuelles celle de monsieur Mehalira me semble la plus convaincante.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Jeu Jan 14, 2010 9:53 am

Voici un petit message que j'ai produit hier à monsieur Bertin sur un autre forum, il concerne la controverse -465 ou -475 en ce qui concerne l'accession à la royauté de Artaxerxès I

"Donc rappelons donc pourquoi monsieur Bertin est obligé de croire à un complot, et rappelons que toutes ces données sont aussi fournies dans le document de Bertin:

*Sur 11 tablettes de contrats de la maison de Murasu 9 datent le règne de Artaxerxès I à 41 années; 1 à 51 et une autre tablette non publiée évoque sa 50ème année. (9 preuves à 2)

*Tablette d'éclipses observées LBAT 1419, si les deux éclipses ne posent plus de problèmes pour monsieur Bertin (il a tenté d'en déplacé une à -475) alors elles datent bien de l'année de début de règne d'Artaxerxès à savoir, -465, monsieur Bertin ne peut pas déplacer de dix annnées en arrière le début de règne de Artaxerxès I ( 11 preuves à 2)


*VAT 5047, tablette de description astronomique assez précise, qui a préservé le nom Artaxerxès et son année de règne: 11. Comme il y a plusieurs Artaxerxès dans l'histoire, on sait qu'il s'agit bien de Artaxerxès I, grâce à la précision de l'observation des planètes, encore une fois grâce à ces observations on sait que monsieur Bertin (et les TJ) ne peuvent pas reculer de 10 ans, le règne d'Artaxerxès I (12 preuves à 2)

*Pour la dernière je citerai Bertin:

"Il existe également un texte rapportant les positions de Venus durant soixante-dix années de l’an 2 d’Artaxerxès Ier à l’an 12 d’Artaxerxès II (LBAT 1387+1388+1486). Le texte est endommagé et les noms des rois n’ont pas été préservés mais les 19 années de règne parfaitement lisibles confirment la chronologie usuelle. "

Bref encore une fois si cela confirme "la chronologie usuelle" on ne peut pas déplacé de dix années en arrière le règne de Artaxerxès. Il faut noter que sur les 90 positions de Vénus rapportées sur cette tablette (30 expressément datées d'une année de règne d'un roi) , la plupart sont sous le règne de l'Artaxerxès qui nous concerne, le scribe a donc fait preuve d'une extrême mauvaise foi, s'il s'est trompé, c'est là que monsieur Bertin sera obligé de parler de complot, on peut faire une erreur de "frappe", et apparemment certaines sont récurrentes comme celle de 40 à 50 décrite comme par hasard dans le bouquin que j'ai, il est difficile voire impossible de se tromper sur un document entier, et persister dans son erreur à ce point... (13 preuves à 2)

Reste donc un pavé de 28 documents double datés, dont 14 sont parfaitement lisibles, 8 sont partiellement endommagés, et six en fragments. Vous ne les trouverez pas dans le document de monsieur Bertin sur le sujet, il a dû considéré que 13 preuves à 2, cela faisait déjà beaucoup contre sa théorie.

Il s'agit des manuscrits araméens d'Eléphantine du Vème siècle avant notre ère et qui couvre la période de la 15ème année de Xerxès à la 3ème année de Xerxès II. Vous remarquerez que cela fait deux fois que j'en parle et bien sûr notre brave Bertin parle d'autre chose à chaque fois...

Normal, le bouquin de Depudyt vient juste de sortir (lien sur demande)

Le travail de Depudyt est nouveau et ruine totalement les prétentions de Gertoux, Furuli et bien sûr super-Bertin.

Et c'est costaud à comprendre, la différence entre le calendrier egyptien et le calendrier babylonien (le double-datage). Le calendrier egyptien étant fix" par rapport à notre calendrier (julien), on connait donc ses dates précisément par rapport à notre calendrier dans les temps passés, si on arrive à trouver à quoi correspondait la date de l'année de règne et le double datage tant babylonien en date "egyptienne" alors on pourra trouver celle dans notre calendrier en année et même le mois voire le jour du document.

Or le calendrier actuel se synchronise à 1 jour ou deux (maximum 4 pour une date) en prenant les années de règne de la chronologie actuelle sur les 7 dates concernant Artaxerxès, le calendrier de Furuli est complètement désynchronisé (de 8 jours pour la meilleure mesure à 14 jours), mais notre ami Bertin nous dira que Furuli repousse de 11 années pas 10 le règne d'Artaxerxès, on s'en fout, on sait déjà que la "chronologie usuelle" colle bien avec les données actuelles, à monsieur Bertin de faire mieux, car voici pas moins de 7 documents à ajouter pour arriver à 20 à 2.... (source COJ- C&CR 2007 pages 51 à 53)


Rajoutons que le document de monsieur Bertin critiqué est ici: http://www.recherches-bibliques.info/pdf/artaxerxes.pdf
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Jeu Jan 14, 2010 10:31 am

Maintenant évoquons les "titulatures egyptiennes", preuve assez bancale, mais développée par Bertin seul pour tenter de prouver une co-régence entre Xerxès et son père Darius.

Selon lui les changements de titulature (les titres de royauté dans les documents officiels si on veut faire simple) dans les documents de Wadih Hammamat des rois Darius, Xerxès et Artaxerxès sont significatifs (pages 22 et 23 de son document), particulièrement le titre "Maître des couronnes", titre porté selon son tableau par Xerxès seul en l'an 2 et en l'an 6 de son règne. Laissons parler monsieur Bertin:

"Le titre Maître des couronnes était souvent associé au Nom de fils de Rê dans la titulature des rois d’Egypte. Ce nom était porté depuis la naissance jusqu’à l’accession au trône et il est souvent appelé nom de naissance pour le distinguer du nom de couronnement. Les rédacteurs des inscriptions ont peut-être utilisé ce titre pour distinguer les années de règne de Xerxès avec son père de ses années de règne seul"

Vous l'avez compris dans la logique Bertienne

1/"maître des couronnes" n'est utilisé que jusqu'à l'accession au trône,

2/et tout de suite après sans le dire explicitement, il l'utilise pour indiquer autre chose dans le cas de Xerxès, puisque suivant Bertin Xerxès règne déjà avec son père quand on lui attribue ce titre .

En clair, s'il était logique avec la définition 1 qu'il donne, il ne pourrait avoir de 2, Xerxès ne pourrait pas porter ce nom même s'il était co-régent avec son père, mais comme Bertin n'a que çà à se mettre sous la dent, il le fait quand même.

Ce qui est en plus triste dans son tableau, c'est que Xerxès, alors qu'il règne seul, se fait aussi appeler "maitre des couronnes", bref SON PROPRE TABLEAU RUINE SON ARGUMENTATION déjà bancale, tant le point 1 (Xerxès a accedé au trône) que le point 2 (Xerxès n'est plus en co-régence, mais roi gouvernant seul).

Dans son tableau chronologique, il met en exergue les deux fois où Xerxès est appelé "maitre des couronnes" quand monsieur Bertin suppose qu'il est co-régent (l'an 2 et 6 du règne de Xerxès), et oublie de grisé la case où Xerxès se fait appeler "maitre des couronnes" quand Xerxès est roi seul et plus un prétendant au trône, ni même un possible co-régent.... (l'an 13 de Xerxès)

Si on reprend la phrase de monsieur Bertin: "Ce nom était porté depuis la naissance jusqu’à l’accession au trône", on découvre donc grâce à son tableau qu'elle est fausse, tout comme l'idée que cela marquerait une co-régence, il n'a même pas à utiliser le conditionnel pour son argument, il sait que c'est faux, il fait du remplissage.

Pire il ne nous dit pas tout, car dans le document Numéro 30 suivant Posener, où Xerxès en l'an 13 de son règne est encore appelé "Maître des couronnes", il oublie (et on le comprend) que Darius est aussi appelé ainsi et on le sait par le livre de Pierre Briant.(page 546 de son livre intitulé "From Cyrus to Alexander: A History of Persian Empire) et c'est même un argument pour Briant pour dire que la titulature des rois perses n'a pas changé dans le temps, malgré le changement de roi (Darius à Xerxès)...

On est vraiment dans du grand n'importe quoi... ou comment monsieur Bertin garde des arguments qu'il sait faux, pour mieux faire du remplissage et ne pas montrer que son dossier est indigent en nombre de pages (déjà que la moitié est consacré à présenter la chronologie acceptée mais qu'il n'accepte pas !!!)
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Jeu Jan 14, 2010 8:59 pm

Décidement le voyage d'exil de Thémistocles est un sujet inépuisable pour les partisans du début de règne de Artaxerxès en - 475 avant notre ère. Furuli, tout comme Bertin cite Plutarque qui cite une liste d'auteurs anciens qui pour certains prétendent que Thémistocle rencontra Xerxès, d'autres Artaxerxès.

En résumant sans entrer dans les détails, pour nos partisans de la théologie jéhoviste, si Thémistocle a rencontré Artaxerxès et non Xerxès; alors la date de -475 est prouvée. Thucydides fait parti des auteurs qui pensent bien qu'il s'agit d'Artaxerxès, et dans la liste dressée par Plutarque que Bertin et Furuli (P. 197 de son livre selon Carl Olof Jonnson) il est bien sûr l'auteur le plus proche des évènements avec Charondonc ils en concluent qu'il est forcément le plus fiable, puisqu'il a eu en sa possession sûrement des informations de première main. Citons par exemple monsieur Bertin sur un autre forum non public ce qui m'oblige à retranscrire ici la conversation (j'en ai marre de contredire la théologie jéhoviste dans un trou perdu inaccessible aux bons moteurs de recherches du Web, désolé)

"Sauf que tu oublies de préciser que Charon est contemporain des événements et Thucydide de la génération suivante. Les autres auteurs mentionnées par Plutarque sont tous postérieurs. La thèse de la rencontre avec Artaxerxès s’impose donc. "

Carl Olof Jonnson cite Mosshammer dans son article pour Chronology and Catastrophism Review de 2007 Page 49. Mosshammer présente deux auteurs contemporains des évènements ou en tout cas qui ont écrit avant Thucydides sur le sujet et qui soutiennent non pas que Thémistocle a rencontré Artaxerxès mais Xerxès, je les citerai dans leur version anglaise car je ne les connais pas: Stesimbrotus of Thasos et Hellanicus.

Dès lors l'argumentation comme quoi Charron et Thucydides étant plus proche des évènements, sont plus fiables tombe à l'eau, déjà à cette époque, les auteurs classiques n'étaient pas d'accord, même ces deux auteurs cités par COJ ont même écrit avant Thucydides (je ne sais pas pour Charon)
Popper
Maitre
Messages : 207
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 11:26 am

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Popper » Ven Jan 15, 2010 4:12 pm

Pour comprendre que les sources de premières mains ne sont pas suffisantes, d'autant plus dans l'Antiquité, il est important de lire le livre de Paul Veyne " Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?". Gertoux affirme l'avoir lu dans sa première page, mais il est passé complètement à côté du livre. Je pense qu'il l'a survolé ou utilisé pour justifier sa position. La réponse de Paul Veyne est beaucoup plus complexe, car c'est "oui, mais à des degrés divers". Ainsi la méthodologie utilisée par les anciens pour séparer le mythe du fait réel est purement subjectif en fonction de l'époque de l'historien. Ainsi Pausanias range au placard toutes les histoires de Chronos & Saturne, mais pour lui Héraclès est un personnage historique.

La séparation entre source primaire et secondaire existe déjà à l'époque, mais cela n'en assure pas la valeur du texte pour autant. L'historien de l'Antiquité, n'est pas l'historien moderne qui a conscience que l'historiographie se doit d'être posée avant de relater toute démarche (voir le Que sais-je ? sur l'Historiographie). Pour les historiens grecs (mais avant Pausanias, on peut difficilement parler d'historien avec méthodologie critique), on rapporte l'histoire de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours. Et cela suffit à donner l'information.

La grosse erreur de méthodologie de Bertin & de Gertoux c'est de prendre pour argent comptant ce que disent les historiens dans l'Antiquité comme s'ils étaient des reporters (mais bon, ils font pareils avec les écrivains de la bible après tout). Dans leurs pseudo-thèses, il n'y a aucune littérature secondaire sur le sujet (pourtant il en existe une masse extrêmement importante)qui pose déjà les bases sur la manière de lire les témoignages de l'Antiquité. Le seul fait de le poser avec les études sur le sujet, réduit à néant leurs hypothèses.

Même le seul fait d'avoir un témoin oculaire n'est pas une preuve suffisante. Il faut savoir que le témoignage oculaire est souvent faux à 50 % (ce qui explique comment les magiciens arrivent à duper leur public). Ainsi lors de l'apparition des vérifications par l'ADN lors des affaires de crimes, on a pu relaxer des dizaines de condamnés à mort aux USA qui avaient pourtant été identifiés par plusieurs témoins oculaires. .

Cette aparté pour dire que lorsqu'on parle de Charon, de Thucydide ou d'Evhémère, il faut à chaque fois rajouter ceci : "cette historien a lu ou entendu par quelqu'un qu'un tel évènement s'était produit". Et évidemment, dans l'Antiquité, il n'y avait pas de Google ou d'archives vidéos pour vérifier le tout. L'historien prend les informations qu’il trouve. Son intérêt est d’avoir le manuscrit le plus complet possible (cf.Renan) car la crédibilité passe avant tout par ça. Peu importe qu’il y ait eu des interpolations ou des erreurs de scribes (on s’en fout à une époque ou la propriété intellectuelle n’existe pas), sa qualité s’évalue à sa quantité de mots contenus. A cette époque le texte n’est pas recopié, il est refait. (Veyne. p.132)

Mais bon, comme le note Westlake http://www.jstor.org/pss/638373, depuis le milieu des années 60, on sait que Themistocle n’est pas une source sûre, on arrête de sa la jouer avec !
"Qu'à cela ne tienne, je suis venu engranger des avis anti-vidéo, et je les ai eu..."- Agecanonix, le 11/01/2011 à 14H53 sur le forum Les Sceptiques du Quebec
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Ven Jan 15, 2010 5:34 pm

Tu veux dire Thucydide et pas Themistocle, mais monsieur Bertin a promis de faire un paragraphe relatant qu'effectivement ce dernier est quand même à prendre avec des pincettes (tout en s'en servant comme avant) car Gertoux et Bertin sont les rois de l'affirmation scientifique... dont ils ne tirent aucun profit dans le reste de leur travail, juste pour dire qu'ils n'ont pas oublié de le dire...

Ainsi monsieur Bertin prétend que depuis le début il a toujours dit que -587 était assurée comme date de destruction de Jérusalem contrairement à -607, sauf que justement je me rappelle l'avoir préciser dans la présentation de son site dans les liens de TJ-encyclo, car ce tartuffe le disait rapidement dans sa conclusion, quand toute sa démonstration de l'époque (qui a bien sûr disparu de son site) était toujours orientée vers la valorisation des idées TJ, à tel point que dans les questions Yahoos, les forums TJ son site était présenté comme un travail sérieux, car aucun TJ (et même parfois des non-TJ) ne se rendait compte qu'à un moment il disait bien que tout concourrait à privilégier -587 au lieu de -607 !!!
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux

Messagepar FdF » Ven Jan 15, 2010 10:14 pm

tjrecherches a écrit : j'ai pu discuté avec monsieur Forget sur les affaires de pédophilie cachées par les autorités jéhovistes dans les années 90, or dans ce cas bien plus glauque, ce monsieur défendait son mouvement et les "prêtres" TJ qui avaient cachés ces affaires avec beaucoup moins de retenue car tant que la jurisprudence n'est pas claire, on a le droit d'être une ordure, c'est bien connu -sauf que la jurisprudence avait changée beaucoup plus tôt qu'il ne l'affirmait d'ailleurs!!!

Oui, Benoît XVI fait la même chose aujourd'hui, tant avec la pédophilie de prêtres, la réintégration des intégristes de la communauté Pie X, créée par Mgr Lefèvre, avec un évêque révisionniste, qu'avec sa proposition de canosisation de Pie XII...
La question que je pose c'est de savoir si MM. Bertin et Gertoux sont exclus de leur mouvement, ou bien en sont-ils des taupes ?
Il me semble étrange que M. Gertoux, s'il a été exclu de sa secte, pourquoi, cette fois officiellement se proclame de celle-ci, et porte plainte contre la Faculté pour discrimination par rapport à son appartenance aux T.J. :devil: Dur, dur comme explication. Si ce n'est que c'est une pièce de théâtre, le traitre qu'on assassine avec un couteau dont la lame rentre dans le manche.
Modifié en dernier par FdF le Ven Jan 15, 2010 10:24 pm, modifié 1 fois.
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux

Messagepar FdF » Ven Jan 15, 2010 10:23 pm

tjrecherches a écrit : une remise en compte de -607 et donc de 1914, date pivot des Témoins de Jéhovah


Je ne suis pas assez féru sur cette secte et pourriez m'intruire sur cette relation datationnelle (si ce mot se dit) entre -607 et 1914.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux

Messagepar Conspirator » Sam Jan 16, 2010 9:32 am

FdF a écrit :La question que je pose c'est de savoir si MM. Bertin et Gertoux sont exclus de leur mouvement, ou bien en sont-ils des taupes ?
Il me semble étrange que M. Gertoux, s'il a été exclu de sa secte, pourquoi, cette fois officiellement se proclame de celle-ci, et porte plainte contre la Faculté pour discrimination par rapport à son appartenance aux T.J. :devil: Dur, dur comme explication. Si ce n'est que c'est une pièce de théâtre, le traitre qu'on assassine avec un couteau dont la lame rentre dans le manche.


C'est là que je faisais intervenir l'historique des changements de politique dans le mouvement. Jusque dans les années 90 quelqu'un qui pensait seulement différemment et si on l'apprenait par hasard même sans qu'il en fasse la publicité était viré du mouvement, cette position avait une histoire avec les purges du début des années 80 au sein même de l'équipe dirigeante du mouvement.

A partir du milieu des années 90, il est apparu que certains "divergents" pouvaient se voir foutre la paix, s'ils ne faisaient aucune publicité et s'en allaient sans bruits. A ce titre cela a été mon cas (jusqu'en 2005, j'ai eu la visite des chefs de mon ex-mouvement, 5 années après être parti, pour dire néanmoins que la politique est quand même encore inquisitrice, avant les chefs de mon mouvement étaient au courant de mes divergences mais ne savaient pas que je les diffusaient sur le net, dès qu'ils l'ont su je suis entré dans la catégorie des gens à chasser officiellement)

Monsieur Bertin, a quitté le mouvement depuis 3 années, et affiche ouvertement sur son site son désaccord sur -607, or il affirme que puisqu'il n'y fout plus les pieds, on ne l'a pas viré, (il pourrait le savoir sa femme étant encore dans le mouvement).

Pour monsieur Gertoux je n'en sais rien, je pense pour ma part, et je l'ai exprimé sur une liste défendant les sectes, qu'il se suicide publiquement tant en continuant à soutenir -587 contre l'avis des TJ, tout en se la jouant discriminé... je ne comprends pas son attitude et je ne cherche pas à comprendre, les idées de messieurs Gertoux et Bertin, tant qu'elles sont affichées pour -475 doivent être pour ma part combattues et c'est ce que je fais, la Bible n'est pas un livre de recettes mathématico-prophétiques, et c'est lui faire une insulte que traîter ce témoin de notre passé (et qui fait encore notre présent- la preuve)
Popper
Maitre
Messages : 207
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 11:26 am

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux

Messagepar Popper » Sam Jan 16, 2010 10:06 am

FdF a écrit :Je ne suis pas assez féru sur cette secte et pourriez m'intruire sur cette relation datationnelle (si ce mot se dit) entre -607 et 1914.


Très simple. Leur calcul : http://www.watchtowerlies.com/watchtowerlies_005.htm

et l'origine : http://www.tj-encyclopedie.org/1914
"Qu'à cela ne tienne, je suis venu engranger des avis anti-vidéo, et je les ai eu..."- Agecanonix, le 11/01/2011 à 14H53 sur le forum Les Sceptiques du Quebec
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux

Messagepar FdF » Lun Jan 18, 2010 9:56 pm

tjrecherches a écrit : la Bible n'est pas un livre de recettes mathématico-prophétiques

Si la Bible n'est pas un livre de recettes mathématico-prophétiques, j'en suis d'accord.
Par contre je ne suis pas d'accord à attribuer à la Bible, ou bien à la Thora, telle qu'elle est appelée par le « peuple élu », l'appellation d'un livre historique ; d'histoires, bien évidemment, dont un certain chapitre a une connotation quelque peu érotique (le Cantique des Cantique) ; quant à lire la Bible comme étant un livre d'Histoire, il y a un monde.
Dans les écrits externes à la Bible, quels sont les personnages identifiés ? Peu. Quelques-uns par ci par là, quelque mention d'un peuple vivant en Palestine au temps de Ramsès, mais quel est-il ce Ramsès ? Celui de Moïse ?
Dans l'histoire de l'Égypte, aucun Roi ou Pharaon n'a péri dans les eaux, aucun texte égyptien ne vient confirmer les dix plaies d'Égypte.
Si j'ai bonne souvenance, même Hérodote ne parle pas du peuple de Palestine.
Pour ma part, la Thora a été écrite pendant la déportation de l'élite des Hébreux en Babylonie, soit vers le fin du sixième siècle avant notre ère.
Popper
Maitre
Messages : 207
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 11:26 am

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Popper » Mar Jan 19, 2010 11:41 am

Hérodote visite la région vers 460 sans remarquer l'existence du judaïsme.

http://remacle.org/bloodwolf/historiens ... e/clio.htm

§ 105 : événements en Palestine, pas de mention des Juifs

http://remacle.org/bloodwolf/historiens ... uterpe.htm

§ 104 : pas de mention des Juifs alors qu'il est question de circoncision parmi les peuples de la région.

http://remacle.org/bloodwolf/historiens ... thalie.htm

V. C'est en effet le seul endroit par où il soit possible de pénétrer en Égypte. Car la Syrie de la Palestine s'étend depuis la Phénicie jusqu'aux confins de la ville de Cadytis ; et de cette ville, qui, à mon avis, n'est guère moins grande que Sardes, toutes les places maritimes, jusqu'à Jénysus, appartiennent aux Arabes. Le pays, depuis Jénysus jusqu'au lac Serbonis, près duquel est le mont Casius, qui s'étend jusqu'à la mer, appartient de nouveau aux Syriens de la Palestine. L'Égypte commence au lac Serbonis, dans lequel on dit que Typhon se cacha. Or, tout cet espace entre la ville. de Jénysus, le mont Casius et le lac Serbonis, forme un vaste désert d'environ trois jours de marche, d'une très grande sécheresse et aridité.
"Qu'à cela ne tienne, je suis venu engranger des avis anti-vidéo, et je les ai eu..."- Agecanonix, le 11/01/2011 à 14H53 sur le forum Les Sceptiques du Quebec
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Mer Jan 20, 2010 9:52 pm

Continuons à analyser la théorie de la co-régence entre Darius I et Xerxes de 10 années pour pouvoir décaler du même nombres d'années le début du règne de Artaxerxès en -475 av J.C au lieu de -465 av J.C comme la chronologie acceptée (n'oublions pas que toute cette salade sert uniquement à valider une interprétation prophétique des Témoins de Jéhovah de Daniel 9, pour arriver à la naissance (en -2) et à la mort de Jésus Christ (en 33) en partant de -455, soit la 20 ème année d'Artaxerxès et oui on se paume hein ?)

Messieurs Gertoux et Bertin prévoient 10 années de co-régence, monsieur Furuli 11 (en bidouillant ailleurs la durée d'un autre roi, enfin un usurpateur, un dénommé Bardiya)

Il y a une donnée oubliée par cette Trinité , et c'est Carl Olof Jonnson qui en parle pages 34 à 36 de son article "Can the Persian Chronology be revised ?" de la revue "Chronology and Catastrophism" de 2006.

Cette donnée, c'est l'emplacement des mois intercalaires dans le calendrier babylonien. Comme ce calendrier est un calendrier lunaire, il est en décalage avec l'année solaire, durant certaines années les babyloniens ajoutaient un mois pour retomber sur leurs pattes... En fait ils rajoutaient deux mois distincts nommés (Addaru et Ululu), je ne sais pas encore si ces noms sont choisis en raison de la durée de ces mois et/ou de leur place dans l'année, et oui dans ce cas-là je fais confiance à COJ.

COJ donne le tableau pour 11 années de co-régence dans son écrit (il réfute les arguments de Furuli et non Gertoux ou Bertin), néanmoins on peut très vite reconstituer celui pour la théorie des 10 ans de co-régence.

Si vous n'avez rien compris, c'est le moment ici de se rattraper: Si Bertin, Gertoux et les Témoins de Jéhovah ont raison, vu que l'année babylonienne est lunaire, les mois intercalaires attestés dans les tablettes doivent apparaître pour les mêmes années correspondantes pour chacun, bref on devrait avoir dans le tableau ci-dessous une correspondance parfaite, par exemple si l'année 27 de Darius il y a un mois intercalaire UII, l'année 1 de Xerxès il doit aussi y avoir un mois intercalaire UII, vérifiez par vous-même:

Image

Si vous n'avez pas compris l'année 27 de Darius correspond suivant la théorie de Gertoux et Bertin à l'année 1 de Xerxès, l'année 28 à l'année 2, etc... et que voyons nous ?

Rien ne correspond !!!. Seule la 30ème année de règne de Darius et la 4ème année de Xerxès partagent un mois intercalaire, manque de bol, ce n'est pas le même (l'un Adaru, l'autre Ululu), donc ce n'est pas bon.

On sait donc par ce simple relevé qu'a fait Carl Oloff Jonnson que Xerxès n'a pas pu être co-régent avec Darius son père, pendant les dernières dix années de règne de ce dernier. C'est un argument massue !!!
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar FdF » Mer Jan 20, 2010 10:09 pm

Dell Popper a écrit :Hérodote visite la région vers 460 sans remarquer l'existence du judaïsme.
Clio, § 105 : événements en Palestine, pas de mention des Juifs

C'est encore pire que je le croyais, merci encore de cet éclairage, bien que j'étais sûr que le mot Juif (au singulier, ou au puriel) ne pouvait pas être dans les écrits du Père de l'Histoire.
En effet, le mot de Juif est très récent, inventé par les Anglais.
Dans la traduction française de la Bible le mot Juif (au singulier) apparaît pour la première fois dans Zacharie, 8, 23 (avec 39 occurences après celle-ci), avec une note de bas de page qui dit : Juif, litt. homme judéen, habitant de la tribu de Juda. Donc les traducteurs de la Bible admettent leur erreur de traduction, et pourtant s'il me semble cette traduction est celle du texte hébreu, quand il existe, puis du texte grec ; le texte latin n'apportant que des imperfections.
Le même mot au pluriel apparaît dans Esther, 3, 6, avec 328 occurences après celle-ci.

Dell Popper a écrit :Euterpe, § 104 : pas de mention des Juifs alors qu'il est question de circoncision parmi les peuples de la région.

La circoncion n'est pas que le seul adage du peuple élu, c'est aussi, comme vous le dite une tradition des peuples de cette partie du bassin de la Méditérannée, savoir les Égyptiens, mais aussi les Arabes.
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar FdF » Jeu Jan 21, 2010 10:05 pm

tjrecherches a écrit :On sait donc par ce simple relevé qu'a fait Carl Oloff Jonnson que Xerxès n'a pas pu être co-régent avec Darius son père, pendant les dernières dix années de règne de ce dernier. C'est un argument massue !!!

Ce fut bien là une de mes désaccords avec Gérard Gertoux concernant son étude sur la date de la mort d’Hérode le Grand : 1° qu’il ne s’était pas penché sur le calendrier judaïque, 2° qu’il n’a que médiocrement lu Megillat ta’anit, 23a, pour déclarer la mort d’Hérode à la date du 2 Shebat.
Je vous recommande un très bon site sur les calendriers antiques :
http://www.louisg.net/index.htm
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Ven Jan 22, 2010 10:13 am

Merci de lien, j'irais jeté un coup d'œil, pour revenir à votre réflexion, je ne tentais pas de dire que la Bible est un livre d'histoire.

Un témoin de la mentalité du passé, oui, et donc un outil pour comprendre et analyser le passé, et à partir d'un certains moment (dès qu'on arrive au fond à la période de la servitude babylonienne et un peu avant), ce livre bascule néanmoins dans l'histoire en situant ses récits dans un contexte historique avéré (sans qu'on puisse en déduire automatiquement que ce qu'elle raconte c'est de l'histoire bien entendu)
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Ven Jan 22, 2010 3:41 pm

Puisque monsieur Bertin ne s'intéresse pas aux preuves astronomiques, prétendant qu'elles ont été écrites des années après la date des évènements, même s'il sait très bien que le texte qu'elles contiennent vient d'observations qui datent bien des évènements en question, je cherchais donc dans les documents datés, écrits bien sûr à la date qu'ils mentionnent.

Par hasard en tapant plusieurs mots, (je me souviens que dans ma requête Google il y avait "Sippar" et "tablet") je suis tombé sur ce document: Une suite de textes fiscaux datés de l'époque Achéménide et venant du Temple de Sippar, centre de collecte des impôts de l'époque.

La voici (Carl Oloff Jonnson quand je lui ai appris l'existence de cette tablette, après l'avoir lue et analysée, m'a gentiment transmis ce document présentant la traduction anglaise de la tablette):

Image

Et oui, elle date de l'année 36 (qu'il faut comprendre la 36ème année fiscale de Darius) avec l'année d'accession de Xerxès.

Elle a l'avantage d'être de l'époque, et de ne pas subir l'ostracisme pas toujours justifier (surtout en matière d'observations astronomiques) des tablettes écrites des années après les règnes de ces rois... Xerxès est bien monté sur le trône la 36ème année de Darius I, et il n'y a pas pu avoir de co-régence de 10 ou 11 années entre Darius I et Xerxès comme le prétendent les Témoins de Jéhovah, Gérard Gertoux et Emmanuel Bertin
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Ven Jan 22, 2010 5:26 pm

FdF a écrit :
tjrecherches a écrit :On sait donc par ce simple relevé qu'a fait Carl Oloff Jonnson que Xerxès n'a pas pu être co-régent avec Darius son père, pendant les dernières dix années de règne de ce dernier. C'est un argument massue !!!

Ce fut bien là une de mes désaccords avec Gérard Gertoux concernant son étude sur la date de la mort d’Hérode le Grand : 1° qu’il ne s’était pas penché sur le calendrier judaïque, 2° qu’il n’a que médiocrement lu Megillat ta’anit, 23a, pour déclarer la mort d’Hérode à la date du 2 Shebat.
Je vous recommande un très bon site sur les calendriers antiques :
http://www.louisg.net/index.htm


Là où cela devient psychiatrique, c'est quand on trouve un Emmanuel Bertin qui a justement aidé le Webmestre pour les mois intercalaires:

http://www.louisg.net/cycle_meton.htm

Et qui bien sûr, n'en a jamais tiré AUCUNE CONSEQUENCE pour sa théorie sur la co-régence de Xerxès et Darius I (voir viewtopic.php?f=1&t=356&start=60#p1242 ). Je sais depuis hier, que tout ce que je présente ici en provenance de Carl Olof Jonnson, il lui a été envoyé personnellement par ce dernier en courier en Décembre 2008, bref il sait tout, il ne change pas une ligne de son site !!!
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar FdF » Ven Jan 22, 2010 9:45 pm

tjrecherches a écrit :Et qui bien sûr, n'en a jamais tiré AUCUNE CONSEQUENCE pour sa théorie sur la co-régence de Xerxès et Darius I (voir viewtopic.php?f=1&t=356&start=60#p1242 ). Je sais depuis hier, que tout ce que je présente ici en provenance de Carl Olof Jonnson, il lui a été envoyé personnellement par ce dernier en courier en Décembre 2008, bref il sait tout, il ne change pas une ligne de son site !!!

J'ai du mal à comprendre la fin de ce message. Est-ce un copier coller qui aurait mal fonctionner ?
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Ven Jan 22, 2010 10:09 pm

Pour faire plus clair, le dossier de monsieur Bertin sur Artaxerxès ne comprend pas toutes les données que lui a fourni COJ en Décembre 2008, et sur lesquelles je me base par exemple pour les éclipses (cela ne concerne pas Bertin pour ce point) ou les mois intercalaires (çà si). Bref je n'apprends rien à Bertin, il sait que les mois intercalaires ne correspondent pas dans l'optique d'une co-régence et que donc sa théorie est mise à mal par ce point, il a choisi de l'ignorer, et de l'ignorer depuis longtemps, car ce travail de chronologie, que j'ai trouvé dans le site que vous m'avez donné en lien, je l'avais lu en 2006 quand j'avais fait le commentaires du site de Bertin de l'époque sur Tj-encyclo dans la page consacrée aux liens Web.

En clair depuis au moins 3 années, si ce n'est plus, Bertin sait que sa théorie est fausse, rien qu'en prenant les mois intercalaires sur lesquels il a énormément travaillé. La preuve muette, que cela le gêne réside dans le fait qu'il n'en a jamais parlé sous prétexte que c'est trop compliqué, vient-il de me dire...

Or les quelques arguments qu'il m'a présenté sont risibles

1/ Les documents seraient d'origines et de lieux diverses, les méthodes d'insertion des mois intercalaires différeraient suivant les lieux (je suis d'ailleurs d'accord sur ce point pour les papyrii d'Eléphantine) mais en quoi cela concerne la possibilité de vérifier la présence d'une co-régence par les moins intercalaires? Pour ce qui concerne plusieurs de ces mois intercalaires cités par COJ et qui diffèrent invalidant donc les thèses de Gertoux et Bertin, ils viennent tous de Persépolis. L'argument du lieu est donc annulé puisqu'ils viennent du même endroit !!!!

2/ Il y aurait eu une tentative de cycle de 8 ans sous Darius (au lieu des 19 ans habituel), très bien, mais en quoi cela concerne la possibilité de vérifier la présence d'une co-régence ou non avec les mois intercalaires? On se le demande. Si on a changé la manière d'intercaler ces mois lunaires supplémentaires, et si c'était pendant la période de co-régence de Darius I et Xerxès, on devrait noter le changement dans les documents des deux rois... bref la manière de compter est lui aussi un argument inutile, puisqu'on changerait alors la manière de compter pour les deux rois en même temps, et il faudrait quand même que les mois intercalés soient synchronisés, ce qui n'est pas le cas...

Bref Bertin cache depuis des années certains arguments contredisant sa théorie sur -475, et ce volontairement.
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar FdF » Mar Jan 26, 2010 10:43 pm

tjrecherches a écrit :
FdF a écrit :
tjrecherches a écrit :http://www.louisg.net/cycle_meton.htm

Effectivement je n'aurai pas dû vous orienter vers ce site ; en le regardant de plus près, et n'ayant pas eu de réponse à ma question sur les mois intercalaires d'Emanuel Bertin, je me pose certaines questions sur la qualité des informations de ce site.
Où sont-ils ces TJ ? devant le magasin Armand Thierry, ce dimanche dernier alors que j'allais faire un reportage. A la porte de ma maison ? J'ai foutu à la porte deux vieilles ; que les TJ nous présente des jeunes, mais ils pas doivent beaucoup à recruter.
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar FdF » Mer Jan 27, 2010 9:31 pm

En fait l’auteur, Louis Goguillon, de ce site doit, 1° se soit s’être faire embobiné pat Emmanuel Bertin, 2° soit faire lui-même partie des T.-J. ; en effet ses écrits sur le cycle de Méton tendent à le prouver ; après sa présentation du cycle de Méton, dont il ne donne pas évidemment le cycle des 19 ans avec les années embolismiques, il passe ou renvoie directement au calendrier babylonien.
Or ce cycle de Méton est celui utilisé dans le calendrier perpétuel des Hébreux, car tel est leur nom dans la Bible, et je puis le montrer.
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar FdF » Jeu Jan 28, 2010 10:15 pm

Louis Goguillon écrit (http://www.louisg.net/C_mesopotamiens.htm) :
L'intercalation était placée un peu n'importe où et chaque ville le faisait à sa façon. On peut lire de temps à autre que ce n'est qu'à partir du règne de Nabonassar (746 av. J.-C.) qu'elle aurait été régularisée et que les Babyloniens auraient fait, en effet, appel à un cycle de 19 ans qui fait que 235 lunaisons correspondent à 19 années solaires.
A y regarder de plus près, notamment sur le tableau figurant dans notre étude sur le cycle de Méton, on peut constater que c'est sous Cambyse que les Babyloniens commencèrent à "se chercher" un cycle et que ce n'est que sous Artaxerxès II que le cycle de 19 ans sera standardisé.
En adoptant ce cycle, ils purent ajouter les mois intercalaires avec précision. Ils étaient ajoutés les années 1, 3, 6, 9, 11, 14 et 17 du cycle. Ululu II était rajouté en début de cycle et Addaru II toutes les autres années.
A noter que ce cycle de 19 ans utilisé par les Babyloniens fut appelé plus tard Cycle de Meton
.

Ceci est d'une fausseté évidente, le cycle de Méton (ou Méthon) est bien de dix-neuf ans, mais avec des années embolisques revenant dans le cycle 3, 6 ,8, 11, 14, 17 et 19, avec un seul et même mois d'intercalation, celui du printemps, et non pas celui donné plus haut.
Alors, je me pose la question de savoir pourquoi Hillel II à proposer, au quatrième siècle de notre ère un calendrier perpétuel calqué sur ce cycle de Méthon ?
Pour vous en persuadé je vous livre la partie du texte de Hisch Graëtz concernant le calendrier perpétuel judéen :

Les épreuves douloureuses que traversèrent les Judéens engagèrent le patriarche de cette époque, Hillel, à faire adopter une mesure qui montre qu’il plaçait l’intérêt public bien au-dessus de son propre intérêt. Jusqu’alors, les calculs relatifs à la fixation des néoménies et des années embolismiques étaient tenus secrets, et la date des fêtes était annoncée aux diverses communautés par des messagers que le sanhédrin envoyait dans les villes voisines de la Judée. Ce système ne pouvait plus être appliqué sous Constance, les communautés du dehors étaient donc incertaines sur les dates des têtes. Pour remédier à cet état de choses, Hillel II fit connaître les règles que le sanhédrin suivait dans la détermination des néoménies et des fêtes, afin que chacun pût fixer lui même le calendrier. Ce patriarche rompit ainsi de ses propres mains le dernier lien qui rattachait encore au patriarcat les communautés juives de l’empire romain et de la Perse, il n’hésita pas à renoncer en faveur de l’affermissement du judaïsme à un privilège dont les patriarches Gamaliel à et son fils Simon avaient exigé le maintien avec une obstination passionnée. Le sanhédrin approuva la mesure prise par Hillel, il demanda seulement qu’on continuât à célébrer, comme auparavant, dans les communautés extra-palestiniennes le deuxième jour de fête. José adressa à la communauté d’Alexandrie une lettre contenant ces mots : Quoique nous vous ayons mis à même de déterminer exactement la date des fêtes, ne modifiez pas l’usage de vos ancêtres (d’observer le deuxième jour de fête). — N’abandonnez pas l’usage de vos pères, dirent les docteurs aux Juifs babyloniens. Ce conseil fut suivi, et aujourd’hui encore toutes les communautés juives en dehors de la Palestine célèbrent le deuxième jour de fête.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Jeu Fév 04, 2010 10:31 am

Merci pour ces informations sur les tentatives de normalisation des mois intercalaires dans le calendrier babylonien.
(et pardon au passage pour cette absence de quelques jours)

Ce que j'en retiens néanmoins, d'après ce que monsieur Bertin m'a dit c'est qu'il construit sa liste de mois intercalaires sur les archives de Persépolis, donc des archives d'un même lieu géographique. Dans ce cas, on note donc bien que si on accole les dix premières années de Xerxès avec les dix dernières années de Darius, on obtient pas les mêmes mois intercalaires, bref il n'y a pas eu co-régence comme le clame Gertoux et encore Bertin mais avec plus de retenues maintenant.

Je pense que COJ a fait ses calculs sur les archives babyloniennes notamment de la maison d'Egibi, mais je vais lui écrire pour vérifier, car son tableau et son argumentation n'ont de sens que pour un seul et même endroit comme origine des documents, puisqu'il n'y a pas une harmonisation totale des mois intercalaires durant cette période.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Mar Mar 16, 2010 6:16 pm

Hin, hin j'ai bien fait cette fois-ci de rendre public ma discussion avec monsieur Bertin, cette fois-ci il ne pourra pas dire qu'il a toujours eu cette avis qu'il donne maintenant (à partir du 17/02/2010 - http://www.recherches-bibliques.info/pd ... menide.pdf ):

"La chronologie achéménide est impossible à accorder avec un avènement
d’Artaxerxès en 475. Les quelques éléments allant dans ce sens ne suffisent
certainement pas à bouleverser une chronologie si bien établie.
Pour accorder la chronologie achéménide avec un avènement d’Artaxerxès en
475, il faut nécessairement postuler une falsification de celle-ci. On imagine la
difficulté de présenter sérieusement cette thèse dans des milieux académiques et
l’on comprend aisément pourquoi Furuli et Gertoux sont si attachés à défendre
leur co-régence d’Artaxerxès avec un hypothétique Darius.
Que penser d’une falsification de la chronologie achéménide ? Sans élément
indiscutable appuyant un avènement d’Artaxerxès en 475, une telle thèse ne vaut
pas grand chose. Les données chronologiques grecques, si elles s’accordent
d’une manière générale avec cette date ne semblent pas indiscutables."

Bien sûr il mentionne donc maintenant les éclipses, les mois intercalaire et la tablette que j'ai trouvé (il ajoute aussi le synchronisme entre le calendrier de la communauté d'éléphantine et les règnes des rois babyloniens que je lui ai évoqué dans ma discussion sur l'autre forum mais que je n'ai pas détaillé ici), tout ce dont je parle dans ce fil, sans mentionner que c'est moi qui lui ai fait remarquer sur un autre forum, mais ce forum est daté et lisible par tous. Il a modifié sa page dans l'urgence, il n'ai pas capable de remercier ceux qui l'ont aidé, tant pis pour lui, l'important c'est qu'il ne cautionne plus la doctrine jéhoviste.
FdF
Apprenti
Messages : 25
Enregistré le : Dim Jan 10, 2010 5:47 pm

Emmanuel Bertin (sur le personnage)

Messagepar FdF » Dim Mar 28, 2010 4:38 pm

C'est effarant de voir E. Bertin balancer son pote Gertoux, alors qu’il semble toujours faire partie des T.-J. Je n'ai pas relu toute la prose d'E. B., mais il faudrait aller regarder s'il a effacer toutes ses références à Gertoux.
Suivant son article « L’auteur » sur la page d’accueil de son site, bien qu’il ne donne pas caution à certaines assertions de la Watchtower, il n’écrit pas explicitement qu’il n’est plus Témoin de Jéhovah. Certes il ne fait plus de prédications, mais il se présente comme un « historien », ayant étudié la Bible au sein des T.-J., et uniquement en leur sein ; les autres mouvements, c’est-à-dire les mouvements chrétiens reconnus comme églises, n’ayant aucune reconnaissance à ses yeux.
Effarant que se disant « historien », il prenne la Bible pour un livre d’Histoire ; ce n’est qu’un livre d’histoires.
De plus je le soupçonne, en plus d’épouser les thèses des T.-J., d’épouser celles des créationnistes.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Emmanuel Bertin (sur le personnage)

Messagepar Conspirator » Dim Mar 28, 2010 5:00 pm

FdF a écrit :Effarant que se disant « historien », il prenne la Bible pour un livre d’Histoire ; ce n’est qu’un livre d’histoires.
De plus je le soupçonne, en plus d’épouser les thèses des T.-J., d’épouser celles des créationnistes.


monsieur Bertin n'est plus TJ, c'est sûr. Je ne savais pas qu'il se présentait maintenant comme historien, avez-vous l'adresse URL de cette page ?

Effectivement voilà deux ans nous avons discuter avec monsieur Bertin sur l'évolution ou la création et il était créationniste. A l'époque, il me citait Denton, sans comprendre que Denton avait accepté le fait de l'évolution mais en critiquait la théorie. Je crois qu'à la fin de notre discussion il avait perçu une partie de ses erreurs, reste à savoir à quel point, nous le verrons bien dans ses prochains essais, il semble que rendre les critiques facilement accessibles sur le net de ses travaux, le pousse plus à se remettre en cause, je ne manquerai donc pas d'en faire écho, s'il n'a pas saisi le contenu des livres qu'il cite comme par exemple Michael Denton.

Retourner vers « Général »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité