Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Dim Déc 11, 2011 9:37 pm

Ah j'adore, Gertoux orateur à une conférence archéologique internationale sur la perse, c'est comme monsieur Barbey adoubé par le sociologue qui avait déjà adoubé l'astrologue elisabeth Teyssier et dont j'ai oublié le nom, dire qu'en 1995, le béthel de France avait fait lire une lettre demandant à tous les tj qui ont une position dans "le monde" de se signaler pour aider la cause... je trouve la démarche; 15 années après, assez réussie:


http://www.shc.ed.ac.uk/classics/docume ... gramme.pdf
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Ivan K » Lun Déc 12, 2011 7:45 am

Je croyais qu'il était plus ou moins passé en mode "électron libre", lâché par le Béthel?
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Lun Déc 12, 2011 8:57 am

Ivan K a écrit :Je croyais qu'il était plus ou moins passé en mode "électron libre", lâché par le Béthel?


Disons qu'entre-lui qui propose une chronologie remettant en cause 1914, Didier Fontaine qui a sur Philippiens 2:6 une vision bien hétérodoxe par rapport aux TJ (mais bien orthodoxe en ce qui concerne les "fausses religions"), et maintenant un Fabien Girard qui va contredire son mouvement sur la présence de citation d'apocryphe dans Jude (http://alephetomega.blogspot.com/2011/1 ... re-de.html), je trouve que c'est un sâcré bordel, et en même temps toujours des TJ qui font disparaître leur site, blog ou qui les remanient sévèrement pour être dans la ligne du parti (genre le vieux site de Thierry, qui est devenu très light ces derniers temps pour éviter "les discussion sottes", etc...), il y a comme un grand écart chez les TJ du web...

Certes, cela prouve donc qu'enfin il y a enfin de la diversité, donc qu'on sort d'une logique de secte où pas une tête ne dépassait, et c'est très bien, reste que les échos que j'ai des petites congrégations où j'ai des "insiders", c'est encore et toujours le ronron de la techno-théocratie, bête, méchante, fondamentaliste ras-les-paquerettes, avec les chefs qui ont le dernier mot, et le béthel qui soutient les chefs locaux, quelque soit le sujet ou les conneries faites. Tu me diras que c'est différent de la doctrine çà, mais bon, j'ai tendance à croire (et je l'ai surtout vu), quand il y a une autorité à remettre en cause, c'est d'habitude l'autorité locale, le fusible qui saute, et pas la tête et surtout pas ce que la tête dit en matière de doctrine, chasse gardée par dessus tout...

Alors est-ce une exception française, va falloir un jour que je le demande sur jw.com, tant les autres "intellectuels" TJ en anglais que j'ai pu lire, restent eux, bien dans la ligne du parti...

Bon je viens de tomber sur la justification de Fabien Girard (comme elle est publique je la reproduis ici: http://meilleurforum-net.meilleurforum. ... unitariens )

"Je conclurai en disant que nous ne sommes pas obligé de souscrire à tout.

Le fait est qu'une église doit bien avoir une doctrine, les TdeJ en ont une bien définie.

Maintenant il n'est pas interdit d'avoir sa propre opinion sur certains points.

J'ai personnellement un point de vue différent du collège sur quelques positions doctrinales, ce qui nous ait demandé c'est de ne pas en faire état auprès de nos frères et sœurs afin de préserver leur conscience, ce qui est biblique.

On a le droit aussi de faire certains choix en matière de loisir ou en ce qui concerne la fréquentation de proches parents exclus.

On ne sera pas exclu soi-même si l'on décide de discuter avec un parents exclu ou si l'on écoute un groupe musical comme "The Doors" ou encore s'il on décide d'aller danser en discothèque."

Fabien Girard, comme Didier Fontaine ou Gertoux, déclarent sur le Web leur divergence d'avec le Collège Central, (et certains de leurs "frères" les lisent, c'est là qu'ils ne font pas le rapprochement) on est bien venu m'ennuyer quand un TJ a vu mon nom sur le web même si c'était des années après que je sois parti officieusement, on a bien mis 4 années avant de virer Bertin, le jour où un TJ de leur congrégation ou un ancien comprendra ce qu'il font sur le net, ils se feront reprendre comme les autres avant, (je me rappelle au fond des mêmes justificatifs d'un certains forums TJ qui au bout de quelques années a curieusement disparu)

A mon avis, les chefs locaux, souvent d'un certains âge, ne sont pas trop acoquinés avec l'Internet et s'ils l'ont ne font pas grand chose avec, en plus d'en avoir une opinion particulièrement négative par leur mouvement, on arrête pas de leur dire de ne pas se mêler de problème doctrinaux sur ce média, bref ils ont peu de chance de trouver ou de lire un Fabien Girard.

Je n'ai jamais caché dans les années 90 aux chefs que je faisais du net et que je défendais notre foi, tout en leur assurant que je ne fréquentais pas d'exclu (ce qui était à moitié vrai !!!), il suffit que ces TJ fassent de même dans leur congrégation locale, jusqu'au jour où.....

Enfin pour conclure on a jamais été exclu d'aller danser en boite, par contre j'ai vécu deux réprimande public de jeunes qui avaient été pris à aller en boite, si techniquement Fabien Girard ne ment pas, dans la pratique il cache que un TJ dont on a appris qu'il est allé en boite, se fait reprendre...

Et pour finir d'un point de vue "philosophique", dire je peux faire ce que je veux du moment que je le fais en cachette, cela veut donc dire qu'on ne peut pas faire ce que l'on veut, mais Fabien Girard en a-t-il conscience ???
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Ivan K » Lun Déc 12, 2011 6:22 pm

Punaise! Il y avait belle lurette que je n'avais pas lu un forum téji, c'est toujours aussi formidable!

Oui, le coup de "on PEUT avoir un avis différent MAIS on n'a pas le droit de le dire", j'avoue que c’est assez fort, et que le gars ne se rende pas compte de l'énormité de ce qu'il est en train d'écrire (il reconnait que, concrètement, tu n'as PAS le DROIT d'émettre un autre avis que celui du CC, quoi que tu en penses), c'est succulent!
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Lun Déc 12, 2011 7:44 pm

Ah le forum en question est du pur jus TJ, c'est d'ailleurs çà aussi que je trouve drôle, ces "intellectuels" TJ pris séparément quand on les voit évoluer en dehors du milieu TJ paraissent un peu différent, dans le milieu TJ, ils sont pareils, et les comportements outranciers et simplounets de leur "frères" ne les dérangent pas le moins du monde...

Il faut retrouver aussi le passage sur ce forum, ou Fabien Girard déclare qu'il cache son appartenance aux TJ sur sin blog, pour attirer les gens et pour ne pas qu'ils fuient en entendant le nom de Témoin de Jéhovah, pour le dire par la suite quand ils auront trouvé qu'il n'était pas un monstre mais qu'il était intéressant, le même qui sûrement en bon TJ affirmera que les apostats sont retords parce qu'ils cachent leur condition d'ex-TJ pour faire passer leurs idées auprès des TJ et ne pas être tout de suite cataloguer comme vils et méchants par les fidèles TJ.

Rien n'est plus drôle (ou triste) de voir quelqu'un reprocher aux autres, sa propre attitude, sans le moins du monde se regarder dans la glace... mais dans ce passage, il nous dira même qu'il se présente comme le béthel quand il écrit au premier ministre comme "attaché aux valeurs de la République"... et oui, quelqu'un qui souhaite la mort de tous les méchants et la disparition des religions fait de l’œcuménisme et la tolérance son cheval de bataille sur le net, attaché à la "théocratie" qui s'oppose clairement à la démocratie, il se dit attaché aux "valeurs de la république"...

http://meilleurforum-net.meilleurforum. ... j-a-chinon

Sincèrement, je ne crois pas que ce grand écart était si important avant, il me semble que pas seulement chez les TJ, on manie des mots qui n'ont plus aucune signification, en dehors de paraître dans le vent et dans l'air du temps...

Quand on voit en économie ceux qui prétendent sauvegarder notre protection sociale en la détruisant petit à petit mais de plus en plus...
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Ivan K » Mar Déc 13, 2011 7:48 am

Ah ouais, quand même!

Alors là, on a franchi un cap dans la malhonnêteté, celui de "je me rends pas bien compte combien je suis malhonnête, parce que je n'y réfléchis pas" à "je sais parfaitement que c'est malhonnête, mais je m'en fous, travaillant pour le Bien, j'ai tout les droits même celui de pratiquer ce que je critique partout ailleurs".

Juste entre nous, je serais un peu surpris que le Béthel, un brin plus malin que le Fabien Girard, ait jamais écrit qu'ils étaient "attachés" aux valeurs de la République. Il faudrait retrouvé le texte d'origine, mais j'imagine que ce sera beaucoup plus subtil que ça ("respectueux" plutôt que "attachés", ou qq chose de ce genre...)
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Mar Déc 13, 2011 4:54 pm

En lisant entre les lignes de ce que dit Fabien Girard, on apprend qu'ils auraient plutôt dit que les valeurs bibliques étaient en conformité avec les valeurs de la république, bref ils séparent bien les deux, et déclarent que ce n'est pas incompatible voire même compatible (surtout qu'on suppose qu'ils n'entrent pas dans le détail pour prouver leurs dires). D'autre part, je n'ai pas trop envie de jeter la pierre à Fabien Girard sur le coup, on le voit bien dès qu'on critique des propos du Béthel, on se rend très vite compte qu'ils les calibrent au millimètre pour bien qu'on comprenne ce qu'ils ne disent pas vraiment... bref sur le coup Fabien Girard a compris ce qu'ils voulaient qu'on comprenne, mais effectivement ce n'est pas ce qu'ils disent tout à fait...

Cela me rappelle les mensonges par omission de Canonici sur l'étude hollandaise se rapportant aux femmes TJ ayant eu besoin de sang à l'accouchement... Il s'agissait d'une interview, et il fallait relire son interview au moins 5 fois, pour voir que même s'il mentait bien par omission, ce n'était pas autant que ce qu'on avait l'impression au départ, dans l'immédiateté de l'interview, car les tournures de phrases, plus que le contenu, entretenaient l’ambiguïté volontairement... bref pour lire les communiqués de la Watchtower ou comprendre les interviews de ses porte-paroles il faut être un diplomate en poste à l'ONU (car ces communiqués ont été de toute façon autant travailler qu'une déclaration diplomatique, pour produire un écran de fumée maximum tant du côté des adeptes, que des médias et du grand public), sauf que ces interviews et communiqués ne s'adressent pas à des diplomates, et donc la complexité du raisonnement, les tournures alambiquées, les mots employés etc... sont tous et toutes là pour faire croire autre chose ou en tout cas bien plus de ce qui est dit véritablement, et quand on leur en ferait le reproche, ils peuvent en plus s'exclamer "ne me faîtes pas dire, ce que je n'ai pas dit..."
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Le gaffeur distancié
Apprenti
Messages : 87
Enregistré le : Jeu Juin 10, 2010 11:09 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Le gaffeur distancié » Jeu Jan 19, 2012 5:05 pm

Ivan K a écrit :Ah ouais, quand même!

Alors là, on a franchi un cap dans la malhonnêteté, celui de "je me rends pas bien compte combien je suis malhonnête, parce que je n'y réfléchis pas" à "je sais parfaitement que c'est malhonnête, mais je m'en fous, travaillant pour le Bien, j'ai tout les droits même celui de pratiquer ce que je critique partout ailleurs".

Juste entre nous, je serais un peu surpris que le Béthel, un brin plus malin que le Fabien Girard, ait jamais écrit qu'ils étaient "attachés" aux valeurs de la République. Il faudrait retrouvé le texte d'origine, mais j'imagine que ce sera beaucoup plus subtil que ça ("respectueux" plutôt que "attachés", ou qq chose de ce genre...)


Davis Splane a dit dans un discours du 20/02/2011 au Bourget que Jéhovah pouvait bénir de mauvaises décisions et changer la malédiction en bénédiction. Le Mal peut servir le Bien au final, à partir du moment où ça sert les intérêts de l'organisation.

Pour ce qui est de la lettre du Béthel par rapport aux valeurs de la République, cela n'est pas sans rappeler la Déclaration de Faits de la WT en 1933 à Hitler : “pour ce qui est des buts religieux et apolitiques du mouvement des Étudiants de la Bible, il peut être affirmé que ces buts sont en parfaite harmonie avec ceux du Reich allemand."
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Jeu Jan 19, 2012 5:53 pm

Le gaffeur distancié a écrit :
Davis Splane a dit dans un discours du 20/02/2011 au Bourget que Jéhovah pouvait bénir de mauvaises décisions et changer la malédiction en bénédiction. Le Mal peut servir le Bien au final, à partir du moment où ça sert les intérêts de l'organisation.


C'est vraiment trop fort, le pire, c'est que n'importe quel témoin de jéhovah qui rencontrerait un type ou une nana qui dirait que "même quand je fais du mal, cela fera du bien à la fin", dirait que ce type est orgueilleux ou taré, mais là comme c'est leur(s) chef(s) spirituel(s), il peut en débiter des conneries, on l'écoute religieusement, en buvant chacune de ses paroles, il est l'envoyé de Jéhovah, même si ce n'est pas tout à fait présenter comme cela...

Le mauvais chasseur, c'est celui qui tire.... et puis.... alors que le bon chasseur... bon... c'est celui qui tire.... hein... (décidément "les inconnus" avaient tout compris)

Au passage une mauvaise décision qui se transforme en bonne, est en fait une bonne décision dès le départ mais qui pouvait paraître mauvaise, (car on juge d'une décision sur le résultat qu'elle produit à la fin, et si elle produit du bien, alors c'est une bonne décision, CQFD) en clair, le monsieur déclare aux TJ, "quand vous avez l'impression que nous les chefs, nous prenons une mauvaise décision, c'est en fait une bonne décision, car Jéhovah nous bénit à la fin, nous l'organisation divine..."
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Lun Jan 23, 2012 1:59 pm

Ouarf les TJ tout émoustillés avant, et puis finalement bien moins après (comme si le contenu du discours n'était pas le principal, enfin après le discours, avant y en a pour parler de "festin spirituel"):

http://temoindejehovahdumon.forum-actif ... n-speciale

On note aussi l'interdiction de diffuser sur le net le discours, (qui n'a comme d'hab servi à rien puisque cela a été diffusé) et enfin le compte-rendu de Jacques Luc (qui montre oh combien le "festin spirituel" était du rigorisme... mais cela ne semble avoir choquer personne dans le landernau jéhoviste, comme quoi, ils "ont évolués" gnangna, sont des bêtises répétées en boucle par certains sociologues aveuglés par leur idéologie: Quand les chefs sont dans leur phase "ouverture au monde" les TJ communiquent sur le thème "on est pas sectaire", quand les chefs TJ ne se la jouent plus ouverture, mais bien sectarisme, ben on ne communique plus sur le côté "normal" des TJ, mais on en est pas dérangé puisque c'est pour çà que beaucoup (pas tous mais quand même ) sont TJ...)

http://www.aggelia.be/splane.html
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Sam Mar 24, 2012 1:58 am

Arfff, quand on veut absolument croire à une prophétie, on cherche, on cherche toujours à la valider pendant des années, notre ami Emmanuel, maintenant exclu des Témoins de Jéhovah:

"Je me permets de relancer ce fil et je m'adresse particulièrement aux amateurs d'hébreu.

Peut-on envisager que Néhémie ait écrit l’an 10 d’Artaxerxès plutôt que l’an 20 et qu’il y a eu une correction des scribes très tôt dans la recopie des manuscrits ? En effet, l’an 20 en tête du livre me semble pouvoir se rapporter à la durée qui s’est écoulé depuis l’arrivée de Néhémie à Suse, voire à son âge, et non au règne d’Artaxerxès comme cela est communément admis.

Le scribe aura naïvement compris qu’il s’agissait de l’an 20 d’Artaxerxès et aura donc corrigé une supposée erreur dans les deux occurrences suivantes (2:1, 5:14).

Ainsi, nous aurions la sortie de la parole en 455 avant notre ère, ce qui aboutit à l'an 29 (an 15 de Tibère) si l'on y ajoute 483 ans.

J'avais réfléchi à cette possibilité il y a quelques années et je suis tombé sur ce fil qui me l'a rappelée.

Emmanuel "

http://jesus.discutfree.com/t476p30-les-70-semaines

Eh bé voilà, puisqu'on vous dit que la prophétie des 70 semaines est une vraie prophétie, qui s'est réalisée sur la personne de Jésus, il suffit de chercher, puisque l'archéologie n'est plus fautive, puisqu'il n'y a plus un complot mondial des scribes babyloniens, c'est forcément qu'il y a une erreur dans le texte biblique, et qu'il faut le corriger. Je suis toujours impressionné par cette incapacité à lâcher l'affaire... on y sera encore dans 20 ans...
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Sam Oct 13, 2012 1:43 pm

La thèse de Gérard Gertoux en intégral, qu'il a enfin posté publiquement:

http://www.calameo.com/books/000609284fef6301a7fd3

Que j'ai trouvé sur la page Facebook de Didier Fontaine à la date du 11 Mars 2011 ( http://www.facebook.com/didier.fontaine ... ts&fref=ts ), autre TJ, devenu apostat, à l'insu de son plein gré.

Elle est néanmoins postée l'année dernière en catimini (aucun lien sur son site 'officiel'), vous noterez les pages 835 à 845 qui remet en cause la chronologie jéhoviste sur -607, remettant en cause donc la croyance de base en 1914, et au fond est en parfait accord avec tout ce que disent les méchants apostats depuis des années tant du point de vue des données historiques que bibliques (traduction de "pour Babylone" au lieu de "à Babylone de Jérémie 25) . Un Carl Oloff Jonnson (ainsi que beaucoup d'autres) se sont fait exclure pour moins ou autant que çà.

Bref, le deal que Gertoux a dû avoir avec les anciens de sa congrégation, c'était sûrement de ne pas évoquer ce point, et de continuer sur son site à parler de tout, sauf de ce qui fâche, un peu à la manière de Emmanuel Bertin, qui après avoir déclarer fièrement ne pas être poursuivi par les anciens de sa congrégation pendant quelques mois, a bien fini par se faire virer quand il a continué à parler publiquement des désaccords qu'il avait avec son mouvement.

Je me demande combien de temps des types comme Didier Fontaine et Gérard Gertoux vont pouvoir jouer au chat et à la souris avec leur hiérarchie. Dans notre cas, Gertoux se plaint de sa hiérachie entre TJ (on en a une trace sur un site d'un ex-TJ) accepte de dézinguer son site, en ressuscite un, mais en prenant soin de ne pas parler de ce qui fâche, mais d'un autre côté, fait apparaître mystérieusement sa thèse d'un autre côté. Pas sûr, qu'un comité judiciaire de trois anciens ras les paquerettes, comprenne la subtilité de son attitude... :D :D
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Ivan K » Lun Jan 05, 2015 7:58 am

Autant j'avais trouvé pitoyables les attaques perso qu' E.B. a subies sur TJ-Q il y a quelques semaines, alors qu'il abordait un sujet où il disait des choses tout à fait "défendables" (même si erronées à mes yeux), et qu'il le faisait en outre dans un fil de discussion où rien n'était moins légitime, autant on touche vraiment au grand n'importe quoi sur ce fil :

http://tjquestions.niceboard.com/t2714- ... -ignorance

où l'on apprend que le témoignage d'Hérodote qui rapporte une légende égyptienne pourrait tout à fait être la trace d'une inversion des pôles (inversion des pôles géographiques, hein, pas magnétiques!) qui a permis à la Terre de se retourner sous l'effet de "forces colossales (...) extérieures au système Terre-Lune. On peut penser par exemple à la rencontre (sans qu'il y ait forcément collision) d'une énorme météorite avec la Terre."
Ça semble répondre, même involontairement, à la question choisie par Erik comme titre de son topic : manifestement, il y a des deux à la fois.

Je suis toujours épaté par ce garçon, capable d'un côté de manifester une intelligence certaine et une capacité de travail incontestable, et de l'autre de proposer des théories qui semblent à la limite du délire, comme au bon vieux temps où il défendait -607 par un complot satanique pour faire disparaitre toute preuve.
Autant voir Laurent/Naturel se révolter qu'aucun journal-médias-oui-oui ne parle d'un phénomène lunaire tout à fait naturel (connu depuis depuis belle lurette par n'importe quel astronome archi-amateur, mais que lui n'a remarqué pour la première fois que cette année ; quand il remarquera qu'à la nouvelle lune, celle-ci "disparait" complètement, il en déduira une fois de plus que les média cachent l'info), ça ne m"étonne absolument plus, autant avec Emmanuel je tombe toujours sur le cul.
Avatar de l’utilisateur
Conspirator
Administrateur - Site Admin
Messages : 1932
Enregistré le : Mer Avr 05, 2006 1:00 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Conspirator » Lun Jan 19, 2015 9:26 pm

Je ne lis pas TJquestions, pas plus que je ne viens souvent ici, je ne sais pas donc si le pauvre Emmanuel Bertin a été persécuté là-bas, à vrai dire je m'en fous... :D

J'avais créé ce thread à l'époqie pour exposer en pleine lumière ce jeune homme, les discussions sans fin à l'abri de la lumière ne le dérangent pas, et usent les nerfs devant tant d'enfermement, tant de blocage, par contre ce qui lui fait débloquer la cervelle très rapidement à mon avis ce sont quelques arguments ici en public, ils ont changé en quelques semaines la face de son site en ce qui concerne ce thread, bien sûr il t'expliquera, que non, c'est sa démarche personnelle, que d'en avoir parler haut et fort en public, bien indexé par les moteurs de recherche, ici, ne l'a pas fait changé d'un iota, puisque c'est son processus intellectuel qui l'a fait changé, et que c'est un vulgaire concours de circonstances...
Il faut maximiser les heures de discussion qu'on passe avec lui, à moins d'avoir envie de passer plus de temps dans son monde qu'avec sa famille (je plaide coupable à une époque ;-) )... Quelques citations de ces plus grosses conneries avec une réfutation très claire, devrait calmer le lapin, qui retournera fissa délirer avec ses copains sur leur forum où ils cherchent à être jéhovistes à la place des jéhovistes, et "qu'on est tous de membres oints-oints"...
Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde: je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres: ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-la s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance
Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Ivan K » Mer Jan 21, 2015 7:29 am

Ça t'aura donné l'occasion de rire. :lol:
Rassure-toi (et c'est ce que je vais répondre à Holly aussi, dès que j'aurais un peu de temps), le potentiel extraordinairement comique de cette discussion ne m'échappe pas, à moi non plus ("Tyrion" l'avait déjà signalé, un peu plus haut).

Sinon, compte tenu de ce que l’on vient de vivre dans le pays (mais même avant ça, de toute façon) je n’aurais pas employé le terme de "persécution" pour les quelques attaques verbales « ad hominem » qu’il a subies (des trucs qui lui disaient grosso modo que quand on a été assez naïf pour être TdJ, on vient pas la ramener au sujet de l’existence de Dieu). Je ne suis pas d’accord avec ce qu’on lui a dit pour l’occasion, mais j’ai quand même un peu le sens des proportions. :D

Maintenant, je prends acte du conseil donné, sur le temps à lui accorder quand on a une famille, conseil tout sauf con évidemment. J’en étais arrivé un peu à cette conclusion aussi, d’ailleurs ; mébon, tu sais ce que c'est ! Entre le moment où tu te le dis, et le moment où tu acceptes de laisser vraiment tomber sans plus y penser et que ça te prenne la tête, il y a une marche. Il n'y a pas qu'Emmanuel qui manque de rationalité, c'est juste que chez lui, ça prend une forme qui me semble plus inquiétante. Franchement, parvenu à ce niveau là "d'autisme" argumentatif, c’est carrément la question d’un trouble cognitif chez le garçon que j’en viens à me poser… Une attitude qui change beaucoup de celle de Laurent, certes, un tout autre emballage (remarque que c’est déjà pas mal), mais un problème de fond qui ne m’apparait plus comme étant très différent. Ils ont l'air d'être devenus copains, d'ailleurs.
Ivan K
Maitre
Messages : 404
Enregistré le : Lun Oct 19, 2009 2:17 pm

Re: Les erreurs de Gérard Gertoux et de Emmanuel Bertin

Messagepar Ivan K » Lun Fév 02, 2015 11:11 pm

Après qqs échanges supplémentaires, je retire ce que j'ai dit ci-dessus. Je ne me fais plus trop de souci pour les capacités cognitives de mon interlocuteur. Il semble parfaitement comprendre tout ce qu'on lui explique au fur et à mesure qu'on le lui explique. Les exégèses de ses propres citations qu'il propose après coup le démontre.

Retourner vers « Général »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité